Langues

Niveaux

Aide en direct via le chat

 

A propos de ce site

Bienvenue sur le nouveau site New Muslims eLearning. Fait pour les nouveaux convertis musulmans qui voudraient apprendre leur nouvelle religion d'une manière simple et ordonnée. Les leçons ici sont organisées en niveaux. Commencez donc par la leçon 1 du niveau 1. Etudiez-la puis répondez à son quiz. Après l'avoir passée, allez à la leçon 2 et ainsi de suite. Meilleurs vœux.

Commencer ici

Il est fortement recommandé de vous inscrire afin que les notes et les progrès du quiz soient sauvegardés. Alors d'abord inscrivez-vous ici, puis commencez par la leçon 1 sous le niveau 1 et à partir de là, passez à la leçon suivante. Étudiez à votre aise. Chaque fois que vous revenez sur ce site, cliquez simplement sur le bouton "Emmène-moi où je suis arrivé" bouton (disponible uniquement pour les utilisateurs enregistrés).

Introduction à la Chariah (partie 2 sur 2)

Description: Ces leçons traitent des bases de la Charia et du fiqh nécessaires pour comprendre le fonctionnement interne des règles et des règlements islamiques.

ParC. Mofty (© 2013 NewMuslims.com)

Publié le23 May 2019 - Dernière modification le26 Jun 2013

Imprimé: 1 - Envoyé: 0 - Vu: 151 (moyenne quotidienne: 1)

Catégorie: Leçons > Les mérites de l'islam > D'excellentes caractéristiques de l'islam


Objectifs:

·       Apprendre la définition du fiqh et le lien de celui-ci avec la Shariah.

·       Comparer la Shariah et le fiqh et mettre en exergue leurs différences.

·       En savoir plus sur les “cinq” règlements du fiqh.

·       Comprendre les six étapes d'évolution du fiqh.

·       Évaluer les compétences générales et spécifiques d'un juriste musulman (faqih).

·       En savoir plus sur les centres d'enseignements musulmans majeurs dans le monde .

·       En savoir plus sur les conseils majeurs du fiqh en Occident.

Termes arabes:

·       Faqih (pl.  fuqaha) – Juriste musulman (juristes).

·       Fiqh - la jurisprudence islamique.

·       Hadith -  (pluriel – ahadith) une nouvelle ou une histoire. Dans l'Islam, il s'agit d'un récit narratif des paroles et des actes du Prophète Muhammad et de ses compagnons.

·       Haram - interdit.

·       Makruh - détestable.

·       Maslahah mursalah – l'intérêt général.

·       Mubah - permis.

·       Mustahab - recommandé.

·       Qiyas – analogie.

·       Shariah - La législation islamique.

·       Sunnah - Le mot Sunnah a plusieurs significations dépendant du domaine où il est utilisé. Cependant, il est généralement admis qu'il s'agit de tout ce qui a été rapporté, déclaré, fait ou approuvé par le Prophète.

·       Wajib - obligatoire.

IntroToShariah2.jpgLa Chariah est l'ensemble des règles formelles qu'Allah a décrétées dans le Coran, la Sunnah et d'autres sources connexes.. 

D'autre part, le Fiqh (jurisprudence islamique), est défini comme étant la connaissance des règles pratiques de la Chariah déduites des preuves précises contenues dans les sources.[1]

Par conséquent, la Chariah est la finalité, le fiqh est le chemin qui y mène. Le Fiqh est compilé dans des livres et des encyclopédies spécialisés. Il consiste en un ensemble de règles et de règlements.

Le fiqh comprend des questions religieuses pratiques bien connues de l'Islam, qui apparaissent sous forme de règles exprimées dans des termes clairs. Deux exemples de cela sont l'obligation d'accomplir cinq prières quotidiennes et l'interdiction de l'alcool, qui y sont clairement définies. Le fiqh comporte également de nombreux détails pratiques sur des questions religieuses hypothétiques: les saignements invalident-ils les ablutions? lors des ablutions, faut-il essuyer la tête entière ou seulement une partie de celle-ci? Les réponses à ces questions précises se trouvent dans les livres de fiqh.

Quel est le lien entre la Chariah et le Fiqh? [2]

1.     La Chariah est l'ensemble des règles réellement révélées par Allah. Il n'existe pas de contradiction ou de conflit entre elles et sont imposées à tous les musulmans. Quant au fiqh, il est déduit par les savants de l’Islam appelés fuqaha (juristes) des textes de la Chariah ou par d’autres moyens tels que le qiyas et la maslahah mursalah, et ces règles déduites peuvent ou non être en accord avec la Chariah. En d'autres termes, lorsqu'un savant a raison dans sa compréhension, la Chariah et le fiqh sont en accord et lorsqu'un savant commet une erreur, la Chariah et le fiqh divergent. La Chariah n'existe pas en vain, mais se trouve plutôt dans le fiqh.[3]

2.     La Chariah est complète, le fiqh ne l'est pas. La Chariah est principalement constituée de principes généraux et de sentences dont est déduite une orientation pour tous les aspects de notre vie quotidienne. Le fiqh, en revanche, c'est l’opinion de savants sur de nombreuses problématiques. La plupart du temps, la Chariah fournit des directives qui sont développées dans le fiqh.

3.   La Chariah est générale et s'adresse à tous les humains, contrairement au fiqh.

4.     La Chariah est contraignante tandis que certaines parties du fiqh ne le sont pas. Le fiqh fournit des réponses pertinentes à la société qui lui est contemporaine et dans un lieu spécifique, tandis que la Chariah est indépendante du temps et du lieu. La Chariah fournit principalement des directives générales alors que des solutions détaillées à des problématiques particulières et inédites sont développées dans le fiqh.

5.     La Chariah est parfaite tandis que le fiqh ne l'est pas.  La Chariah ne contient pas d'erreurs, puisqu'elle est considérée comme une révélation divine, mais le fiqh peut parfois être erroné car c'est une oeuvre humaine et le produit d'un raisonnement.

Les règles de fiqh

Les règles du fiqh sont classées selon une échelle de cinq jugements:

1.     Wajib (obligatoire): ce qui est requis du musulman, comme les cinq prières quotidiennes.

2.     Mustahab (recommandé): ce qu'un musulman est encouragé à faire, comme jeûner les lundis et les jeudis.

3.     Mubah (permis): ce dont on laisse au musulman le choix de faire ou de ne pas faire, comme opter pour certains aliments ou certaines boissons.

4.     Makruh (détestable): ce qu'il est préférable que le musulman délaisse, comme prier lorsque le repas est servi.

5.     Haram (interdit): ce qui est prohibé au musulman, comme l'adultère et le vol.

Les étapes de l'évolution du fiqh

Le fiqh s'est développé au fil du temps dans différentes zones géographiques du monde musulman. Son évolution sur une période de 1400 ans peut être partagée en six étapes[4]:

1.     Fondation: à l'époque du Prophète Muhammad, qu'Allah le loue, entre les années 609 - 632 Après J-C.

2.     Consolidation: à l'époque des Califes Bien Guidés, entre les années 632 - 661 Après J-C.

3.     Structuration: à l'époque de la dynastie omeyyade, entre l'année 661 Après J-C  et le 8ème siècle.

4.     Fleurissement: à l'époque de l'essor puis du déclin de la dynastie abbasside, du 8ème siècle au milieu du 10ème siècle.

5.     Consolidation: du déclin de la dynastie abbasside au milieu du 13ème siècle.

6.     Stagnation et déclin: depuis la chute de Bagdad (1258 Après J-C) jusqu'à nos jours.

Les compétences d'un faqih (juriste)

Les trois compétences d'un savant musulman spécialisé dans le fiqh sont les suivantes:

1.     Connaître l'Islam à partir de ses sources: le Coran, la Sunnah, le consensus et l'analogie juridique (qiyas).

2.     Comprendre les circonstances actuelles de la société pour pouvoir répondre correctement aux problématiques contemporaines.

3.     La piété et la bonne intention.

Plus spécifiquement, un savant spécialiste du fiqh doit maîtriser également:

·      La langue arabe et ses sciences. 

·       Les versets ayant trait à la Législation dans le Coran et leur explication. 

·       Les ahadith ayant trait à la Législation et leur interprétation.

·       La différence entre les ahadith authentiques et faibles.

·       Quels versets et ahadith sont abrogés et lesquels continuent d'être en vigueur.

·       La distinction entre ce qui est général et ce qui est spécifique, ce qui est non restreint et ce qui est restreint, ainsi que les différents degrés de clarté des textes.   

·       Les opinions des savants au sujet des problématiques juridiques, leurs points d'accord et leurs points de désaccord.

·       La manière dont le qiyas est utilisé. 

·       Comment faire le tri entre les arguments contradictoires.

·       Les finalités de la Chariah et leur ordre de priorité.

Les centres d'enseignement majeurs dans le monde musulman

Les principales institutions d’enseignement dans le monde musulman sont l’Université d'Al-Azhar en Égypte, l’Université de Zaituna en Tunisie, l’Université de l'Imam Muhammad ibn Saud en Arabie saoudite, l’Université d'Umm Darman au Soudan, l’Université islamique de Médine en Arabie saoudite et Dar ul Uloom de Deoband en Inde. De nombreux savants musulmans y sont formés ou alors par des institutions affiliées à ces centres.

Les conseils du fiqh majeurs en Occident

Il existe plusieurs grands conseils de fiqh islamique composés de savants musulmans bien connus du monde entier. Les plus célèbres se trouvent à la Mecque, à Djeddah, au Caire et en Inde. L'Assemblée des Juristes Musulmans d'Amérique, le Conseil européen pour la fatwa et la recherche et le Conseil du Fiqh d'Amérique du Nord sont les trois principaux conseils du fiqh pour les musulmans vivant en Occident.



Notes de bas de page:

[1] Al-Madkhal ila al-Shariah wa Fiqh al-Islami de Dr. Umar al-Ashqar, p.36

[2] Al-Madkhal ila al-Shariah wa Fiqh al-Islami de Dr. Umar al-Ashqar, p.42-43

[3] Madkhal li-Dirasa al-Shariah al-Islamiyya de Yusuf al-Qaradawi, p.  22

[4] L'Évolution du Fiqh de Dr.  Bilal Philips p. 17-18.

Outils de leçon
FaibleMeilleur  Notez le
| More
Laissez-nous un commentaire ou une question

Vous pouvez faire une demande en direct via le chat disponible ici.

Autres leçons de ce niveau6