Langues

Niveaux

Aide en direct via le chat

 

A propos de ce site

Bienvenue sur le nouveau site New Muslims eLearning. Fait pour les nouveaux convertis musulmans qui voudraient apprendre leur nouvelle religion d'une manière simple et ordonnée. Les leçons ici sont organisées en niveaux. Commencez donc par la leçon 1 du niveau 1. Etudiez-la puis répondez à son quiz. Après l'avoir passée, allez à la leçon 2 et ainsi de suite. Meilleurs vœux.

Commencer ici

Il est fortement recommandé de vous inscrire afin que les notes et les progrès du quiz soient sauvegardés. Alors d'abord inscrivez-vous ici, puis commencez par la leçon 1 sous le niveau 1 et à partir de là, passez à la leçon suivante. Étudiez à votre aise. Chaque fois que vous revenez sur ce site, cliquez simplement sur le bouton "Emmène-moi où je suis arrivé" bouton (disponible uniquement pour les utilisateurs enregistrés).

Actes recommandés du bain rituel (Ghousl)

Description: Une explication des moments où il est recommandé de pratiquer le ghousl et de comprendre certaines directives et réglementations générales concernant les femmes en particulier.

ParImam Kamil Mufti

Publié le23 May 2019 - Dernière modification le24 Dec 2017

Imprimé: 8 - Envoyé: 0 - Vu: 454 (moyenne quotidienne: 2)

Catégorie: Leçons > Les actes d'adoration > Les prières


Conditions préalables

·       Bienséance du bain rituel (Ghousl).

Objectifs

·       Connaître les occasions qui ne rendent pas la pratique du ghousl obligatoire, mais qui est un acte recommandé qui sera récompensé.

·       Comprendre le jugement du ghousl pour les femmes.

·       Connaître certaines directives générales relatives au ghousl.

Termes arabes

·       Ghousl - le bain rituel.

·       Woudou – l'ablution.

·       Aïd – festival ou fête. Les musulmans célèbrent deux grandes fêtes religieuses, appelées Aïd-al-Fitr (qui a lieu après le Ramadan) et Aïd-al-Adha (qui a lieu au moment du Hajj).

·       Salat al-Joumou'ah – la prière du vendredi.

·       Jounoub – Celui qui est dans un état d'impureté post-sexuelle.

·       Fajr - la prière du matin.

Quand est-il préférable, mais pas obligatoire, de pratiquer le ghousl ?

Il existe certaines occasions où il est recommandé et récompensé pour un musulman de pratiquer le ghousl. Certains d'entre eux sont énumérés ici:

(1)      Pour la Prière du Vendredi (Salat al-Joumou'ah en arabe).

Il est préférable d’effectuer le ghousl le vendredi avant la Salat al-Joumouah.[1] L'heure s'étend du vendredi à l'aube jusqu'à l'heure de la prière du vendredi. Bien qu’il ne soit pas possible pour beaucoup d’effectuer le ghousl juste avant la prière en raison du travail ou des études, ces personnes peuvent le faire avant de sortir de chez elles le matin. Si on annule son woudou après avoir exécuté le ghousl, il suffit de faire un nouveau woudou sans se baigner à nouveau.

(2)      Pour les 2 prières de l'Aïd.

Un musulman est encouragé à faire le ghousl pour les prières de l'Aïd. Cela a été rapporté par de nombreux Compagnons.

(3)      En entrant à la Mecque.

Il est préférable pour quiconque veut entrer à la Mecque de pratiquer le ghousl.[2]

(4)      Le ghousl après avoir lavé le corps d'un mort.

Effectuer le ghousl est préférable pour celui qui a lavé le corps d'un mort.[3]

Le ghousl pour les Femmes

Une femme doit se laver comme indiqué ci-dessus, si elle a des cheveux tressés, elle n'a pas à les défaire, si l'eau atteint les racines de ses cheveux. [4] Il lui suffit de verser de l'eau sur la tête à trois reprises, en s'assurant que l'eau atteigne complètement la racine de ses cheveux.

En outre, le vernis à ongles ou tout autre agent empêchant l'eau d'atteindre les parties du corps doit être enlevé au moment du ghousl.[5]

Il est préférable pour une femme, après avoir pratiqué le ghousl pour cause de menstruation ou de lochies, d'imbiber un coton de parfum et d'essuyer ses parties intimes afin de se purifier de l'odeur du sang menstruel.[6]

Le ghousl n'est pas requis dans les deux cas suivants:

(i)   Les pertes vaginales normales. Il est normal qu'un vagin soit naturellement humide par une sorte de mucus. Il change tout au long du cycle mensuel en réponse à la production d'hormones. La plupart des femmes normales, jeunes et âgées, ont une décharge blanche et collante appelée leucorrhée, un liquide tout à fait distinct du liquide orgasmique. Il est normal que les femmes puissent en avoir un peu sur leurs vêtements. Les sécrétions peuvent être plus enclines à l’humidité ou à la sècheresse, et être plus ou moins épaisses ou visqueuses. Ces sécrétions peuvent devenir blanches ou jaunes lorsqu'elles sont exposées à l'air. Les liquides vaginaux normaux peuvent avoir une légère odeur ou pas du tout, et peuvent être clairs ou blanc laiteux lorsqu'ils sont humides, et de couleur jaunâtre une fois séchés, de la même consistance qu'un mucus ou de consistance filandreuses. Ils peuvent être plus lourds en milieu de cycle, lors de l'ovulation, pendant la grossesse et lors de l'utilisation de la pilule contraceptive. Le ghousl n'est pas requis dans de tels cas.

(ii)  Les préliminaires, les pensées érotiques et l'excitation sexuelle provoquent la dilatation des veines. Ce gonflement crée une «réaction de transpiration», produisant un fluide qui lubrifie et mouille l'entrée du vagin. La combinaison de mucus vaginal et de lubrification constitue les sécrétions sexuelles de la femme. Il peut être blanc et mince et n'est pas suivi par un sentiment d'épuisement. Ce fluide s'appelle madhiy en arabe. Le ghousl n'est pas requis dans ce cas également.

Une femme est considérée comme sexuellement impure et avec l'obligation de pratiquer le ghousl dans deux cas:

(a)  L'insertion du pénis dans le vagin, même en l'absence d'éjaculation, rend le mari et la femme sexuellement impurs. Les deux ont besoin du ghousl pour pouvoir reprendre les actes d'adorations.

(b)  L'émission du liquide vaginal appelé maniy suite à un rêve érotique [7] et un orgasme féminin.

Une femme doit faire le ghousl si elle a eu un rêve érotique et remarqué de l'humidité à son réveil.

En outre, le ghousl devient obligatoire lorsque le maniy est produit après un orgasme féminin pour une autre raison. L'orgasme est le point culminant de l'activité sexuelle accompagné de contractions vaginales et d'autres changements dans le corps, et résulte généralement d'un rapport sexuel.[8]

Certains indicateurs, tels que l'odeur et la couleur, les distinguent nettement des pertes vaginales normales. Chez la femme, le fluide qui nécessite du ghousl, est connu par plusieurs qualités:

(a)  il est libéré après avoir éprouvé un plaisir sexuel et une femme est excité quand il est produit.

(b)  il est suivi d'un sentiment d'épuisement.

(c)  il a une odeur particulière.[9]

(d)  il est généralement jaune et non visqueux. Il peut être blanc.

Les deux premières caractéristiques sont peut-être les indicateurs les plus importants. Les écoulements vaginaux décrits ci-dessus qui ne répondent pas aux caractéristiques du maniy ne nécessitent généralement pas de ghousl, mais requièrent le woudou.

Directives Générales pour le Ghousl

Époux et épouse peuvent se baigner ensemble, mais il est impudique et il est interdit de se baigner nue ou en maillot de bain en public. Il est interdit de découvrir ses parties intimes sauf pour son conjoint ou pour un traitement médical si nécessaire.

Il est suffisant de pratiquer un seul ghousl pour deux différentes raisons, par exemple l'impureté sexuelle et la prière du vendredi, à condition que l'intention soit faite pour les deux.

Il est suffisant pour une personne d'effectuer le ghousl même s'il n'y a pas effectué d' ablution.

Il est parfaitement acceptable pour une personne en impureté post-sexuelle (jounoub) ou pour une femme qui a ses règles de s'épiler, de se couper les ongles, de faire des courses, etc., et cela n'est pas considéré comme un acte répréhensible.

Il est permis aux époux d'utiliser l'eau laissée par l'autre, tout comme il leur est permis de pratiquer le ghousl à partir du même récipient.

Un mari et sa femme ne sont pas obligés de pratiquer de ghousl immédiatement après un rapport sexuel. Si cela est fait après la prière de la nuit, il est permis de retarder le bain jusqu'à la prière de Fajr. Dans ce cas, il est recommandé d'effectuer un woudou avant de dormir.



Notes de bas de page::

[1] Le Prophète a dit: "Quiconque fait l'ablution et le perfectionne, puis va à la prière du vendredi et écoute attentivement, sera pardonné pendant la période allant du vendredi au vendredi suivant et pendant trois jours supplémentaires.” (Sahih Mouslim)

[2] Nafi 'a rapporté qu'Ibn Omar n'était jamais entré à La Mecque sans avoir passé la nuit à Dhi Tawou jusqu'à l'aube, puis après avoir pris un bain, il a pu entrer à La Mecque le matin. Il (Ibn Omar) a mentionné que le Messager d'Allah avait l'habitude de faire cela (Les deux Sahihs. Cette version est celle du Sahih Mouslim)

[3] Le Prophète aurait dit: «Quiconque a lavé le corps d'un mort doit effectuer un ghousl et celui qui l'a porté doit effectuer des ablutions.” (Mousnad, Abou Dawoud, Al-Tirmidhi, Nisa’i, Ibn Majah)

[4] Oumm Salamah, la femme du Prophète, a déclaré: «O Messager d'Allah, je suis une femme qui a les cheveux tressés sur la tête. Dois-je les défaire pour le ghousl après un rapport sexuel?". Il répondit: " Non, il te suffit de jeter trois poignées d'eau sur la tête, puis de verser de l'eau sur toi-même. Après cela, tu seras purifié.” (Mousnad, Sahih al Boukhari, et Al-Tirmidhi)

[5] Ceci est basé sur l'ordre d'Allah de laver le visage et les mains, etc. (faire le woudou) dans le Coran 5: 6 avant la prière. Selon les spécialistes, le lavage implique que l'eau doit effectivement atteindre la peau. Par conséquent, tout produit isolant qui la recouvre doit être éliminé.

[6] Une compagne a interrogé le Messager d'Allah à propos du ghousl après la fin de la menstruation. Il a dit: «Elle doit utiliser de l'eau mélangée aux feuilles du palmier et se nettoyer. Ensuite, elle doit verser de l'eau sur sa tête et bien la frotter jusqu'à ce qu'elle atteigne la racine des cheveux, après quoi elle doit verser de l'eau dessus. Ensuite, elle doit prendre un morceau de coton maculé de musc et se nettoyer avec.” (Abou Dawoud, Ibn Majah et d'autres)

[7] Les rêves érotiques chez les femmes sont encore peu étudiés, mais ils ont été confirmés par le Prophète Mouhammad il y a 1400 ans. En 1953, Alfred Kinsey, Ph.D., chercheur en sexualité, découvrit que près de 40% des 5 628 femmes qu’il interviewait avaient au moins un orgasme nocturne (orgasmes pendant le sommeil) ou «rêve humide» à l’âge de quarante-cinq ans. Une étude de moindre envergure publiée dans le Journal of Sex Research en 1986 a révélé que 85% des femmes qui avaient eu des orgasmes nocturnes l'avaient déjà eu à l'âge de vingt et un ans… certaines avant même d'avoir treize ans. Les sécrétions vaginales pourraient être un signe d'excitation sexuelle sans orgasme.

[8] Chez la plupart des femmes, le liquide n'est pas éjaculé lors de l'orgasme féminin, mais souvent, une humidité vaginale est ressentie.

Chez certaines femmes, on pense que les glandes de Skene produisent une «éjaculation» de liquide clair dont la composition est semblable à celle de la prostate de l'homme. Il est produit pendant l'orgasme et ce n'est pas de l'urine. Sa composition est semblable à celle du sperme, mais sans le sperme. Ce liquide diffère des sécrétions de la femme pendant l'excitation.

[9] Même si cela peut être inconnu de nombreux lecteurs, il est décrit comme ressemblant à du pollen de palmier ou à l’odeur de pâte.

Outils de leçon
FaibleMeilleur  Notez le
| More
Laissez-nous un commentaire ou une question

Vous pouvez faire une demande en direct via le chat disponible ici.

Autres leçons de ce niveau4