Langues

Niveaux

Aide en direct via le chat

 

A propos de ce site

Bienvenue sur le nouveau site New Muslims eLearning. Fait pour les nouveaux convertis musulmans qui voudraient apprendre leur nouvelle religion d'une manière simple et ordonnée. Les leçons ici sont organisées en niveaux. Commencez donc par la leçon 1 du niveau 1. Etudiez-la puis répondez à son quiz. Après l'avoir passée, allez à la leçon 2 et ainsi de suite. Meilleurs vœux.

Commencer ici

Il est fortement recommandé de vous inscrire afin que les notes et les progrès du quiz soient sauvegardés. Alors d'abord inscrivez-vous ici, puis commencez par la leçon 1 sous le niveau 1 et à partir de là, passez à la leçon suivante. Étudiez à votre aise. Chaque fois que vous revenez sur ce site, cliquez simplement sur le bouton "Emmène-moi où je suis arrivé" bouton (disponible uniquement pour les utilisateurs enregistrés).

Le Shirk & ses différents types (partie 3 sur 3)

Description: La position islamique concernant l'association d'autres divinités à Allah et l'attribution à d'autres d'aspects qui lui sont exclusifs. Partie 3: Définition du shirk mineur, des formes de shirks mineurs et des différences entre le shirk majeur et le shirk mineur.

ParImam Kamil Mufti

Publié le22 May 2019 - Dernière modification le24 Dec 2017

Imprimé: 1 - Envoyé: 0 - Vu: 237 (moyenne quotidienne: 2)

Catégorie: Leçons > Les croyances islamiques > L'Unicité d'Allah (Tawhid)


Conditions préalables

·       La croyance en Allah (2 parties).

Objectifs

·       Apprendre la définition du shirk mineur.

·       Apprendre quelques exemples courants de shirk mineur.

o   Charmes et présages.

o   Prêter serment au nom d'un autre qu'Allah.

o   L'ostentation.

·       Apprendre le sens et la gravité du riyaa.

·       Comprendre comment le riyaa affecte le culte.

·       Apprendre la prière de protection contre le riyaa.

·       Apprendre cinq différences entre le shirk majeur et mineur.

Termes arabes

·       Shirk - l'action qui implique d'attribuer des associés à Allah, ou d'attribuer des attributs divins à autre qu'Allah, ou de croire que la source du pouvoir, des dommages et des bénédictions proviennent d'un autre qu'Allah.

·       Sounnah - Le mot Sounnah a plusieurs significations, en fonction du domaine d’étude. Cependant, le sens généralement accepté est tout type de propos rapporté, fait ou approuvé par le Prophète.

·       Oummah - Fait référence à l'ensemble de la communauté musulmane, quelles que soient sa couleur, son ethnie, sa langue ou sa nationalité.

·       Riyaa – Cela vient du mot ra'aa qui signifie voir, apercevoir, regarder. Ainsi, le mot riyaa signifie l'ostentation, l'hypocrisie et la dissimulation. Islamiquement riyaa signifie accomplir des actes qui plaisent à Allah avec l'intention de plaire à quelqu'un d'autre qu'Allah.

Definition du Shirk Mineur

Le shirk mineur est ce qu'on a spécifiquement appelé le shirk dans le Coran et la Sounnah, mais il n'atteint pas le niveau d'un shirk majeur. En outre, on dit que le shirk mineur mène au shirk majeur . Certains érudits ont dit que le shirk mineur était si vaste qu'il était difficile de le définir avec précision. Les exemples les plus importants de shirk mineur sont:

Les Charmes et Les Présages

Porter des charmes, des talismans et des amulettes pour se protéger du mauvais œil, de la malchance et autres choses du même genre et penser qu'Allah accompli ses pouvoirs par eux constituent un shirk mineur. Ceci est expliqué plus en détail ici.

Prêter serment au nom d'un autre qu'Allah

Faire un voeux ou prêter serment au nom de quelqu'un d'autre qu'Allah est une sorte de shirk mineur, tant qu'une personne n'a pas l'intention de vénérer celui au nom duquel le serment est fait, sinon cela se transforme en un shirk majeur. Le Messager d'Allah (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) a dit:

“Celui qui prête serment au nom d'un autre qu'Allah commet de l'incrédulité ou du shirk.”[1]

Le Riyaa (l'ostentation)

Le Messager d'Allah a dit:

“La chose que je crains le plus pour vous est le shirk mineur.”

Ils ont dit: "O Messager d'Allah, qu'est-ce que le shirk mineur?" Il répondit:

“Le Riyaa (l'ostentation), car Allah dira le jour où les gens seront récompensés pour leurs actions: 'Allez vers ceux pour qui vous avez cherché à faire voir vos actions dans le monde et voyez quelle récompense vous obtiendrez d'eux.’” (Ahmad)

Le riyaa consiste à effectuer un acte d'adoration afin d'être vu et loué par les gens. le riyaa rend l'acte nul; la personne gagne un péché au lieu d'être récompensée par Allah, et cela l'expose à une punition.

Les êtres humains, de par leur nature, aiment être loués, n'aiment pas la critique et n'aiment pas être vus comme déficients. L'Islam considère qu'accomplir des actes religieux pour impressionner les autres au lieu de plaire à Allah - ce qui aurait dû être fait pour Allah est finalement fait pour les gens - est considéré comme du shirk. Le Messager d'Allah a dit:

“Allah (glorifié et exalté soit-Il) a dit: 'Je suis tellement auto-suffisant que je n'ai pas besoin d'avoir un associé. Ainsi, celui qui fait une action pour plaire à quelqu'un d'autre que Moi aura cette action rejetée par Moi pour celui à avec qui il M'a associé.’” (Sahih Mouslim)

Un croyant a de fortes probabilités de tomber dans le riyaa car il est caché, il est assis dans le cœur, pollue l’intention et une personne doit être extrêmement vigilante afin de la corriger. Ibn 'Abbas, l'un des compagnons du Prophète, a dit:,

“Dans la nation musulmane, le shirk est plus caché qu'une fourmi noire qui se déplace sur une pierre noire au milieu d'une nuit sans lune.”[2]

L'intention est simple, mais il peut parfois être difficile de la changer. Une personne doit écouter son cœur et voir ce qui motive une action donnée. Un musulman doit surveiller attentivement son intention, la garder pure chaque fois qu'il accomplit une bonne action comme une salat (prière rituelle), une charité, le jeûne, la bienfaisance pour ses parents ou même un sourire. C'est peut-être pour cette raison que la prononciation du nom d'Allah a été prescrite avant tous les actes importants dans la vie quotidienne: manger, boire, dormir, aller aux toilettes, se réveiller et aller dormir. Se souvenir d'Allah garde le coeur conscient d'Allah et garde l'intention pure.

Comprenons avec des exemples simples comment le riyaa peut affecter le culte:

(a)  Disons que le motif fondamental lorsque vous vous levez pour prier est que les gens vous voient ou remarquent que vous priez et que vous souhaitez être loué. Cela invalide l'acte d'adoration.

(b)  Disons que vous avez commencé à prier avec sincérité, que votre intention était de prier pour Allah, mais que vous avez alors commencé à penser à plaire aux gens et que, lentement, votre intention a changé. Vous faites alors l'une des deux choses. Soit vous résistez à la tentation de vous faire remarquer, cela n'aura aucun effet sur vous, car le Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) a dit: «Allah a pardonné à ma oumma ce qui la traverse, aussi longtemps qu'elle ne concrétise pas cela en acte ou en parole. » Soit vous ne faites rien et ne résistez pas à la tentation lors de l'adoration alors vous allez commencez lentement à embellir votre salat (prière rituelle) pour être remarqué, et ainsi l'acte d'adoration entier peut devenir invalide.

(c)  Les éloges non intentionnels ne sont pas nocifs. Interrogé à ce sujet par le Prophète, il a dit: «C’est la première bonne nouvelle du croyant.» Ce n'est pas de l'ostentation si une personne se sent heureuse parce qu’elle a accompli un acte d'adoration ; en fait, c'est un signe de foi. Le Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) a dit:

“Celui qui se sent heureux à cause de ses bonnes actions et triste à cause de ses mauvaises actions, est un croyant”

Le Prophète nous a fourni des mots de protection contre ce shirk discret qui peut être dit à tout moment de la journée. Un jour, le Prophète a prononcé un sermon disant:,

‘O gens, craignez le ' shirk ', car il est plus caché que le déplacement d'une fourmi.’ (At-Tabarani)

Ceux, qu'Allah a voulu, ont demandé, 'Et comment l'éviter quand il est plus caché que le déplacement d'une fourmi, O Messager d'Allah?' Il a répondu: «Dites

Allah-houmma inna na-oudthou-bika an noush-rika bika shay-ann naa-lamou, wa nas-tagh-fi-ruka limaa laa naa-lam.

‘Ô Allâh, nous cherchons refuge auprès de Toi contre le fait de T’associer quoi que ce soit de ce que nous savons, et nous Te demandons pardon de ce que nous ne savons pas’[3]

Différences entre le Grand Shirk et le Petit Shirk

(1)  Les deux sont définis différemment.

(2)  Le shirk majeur expulse une personne du giron de l'Islam, tandis que le shirk mineur ne l'exclut pas de l'Islam, mais cela réduit sa foi en Allah.

(3)  Une personne qui meurt en commettant un shirk majeur sera en enfer pour l'éternité; contrairement à celui qui commet un shirk mineur.

(4)  Le shirk majeur efface et annule toutes les bonnes actions, alors que le shirk mineur ne ruine que les actions qu’il motive ou dont il fait partie.

(5)  Allah ne pardonne pas le shirk majeur, sauf par un repentir sincère fait avant la mort, et cela l'empêche éternellement d'entrer au Paradis; alors que pour le shirk mineur même si il n'est pas pardonné le musulman peut n'être que puni et finalement quand même entrer au Paradis.



Notes de bas de page:

[1] Ahmad, Abou Daoud, Al-Tirmidhi, Nasaï et Hakim.

[2] Ibn Abi Hatim

[3] Ahmad

Outils de leçon
FaibleMeilleur  Notez le
| More
Laissez-nous un commentaire ou une question

Vous pouvez faire une demande en direct via le chat disponible ici.

Autres leçons de ce niveau4