Langues

Niveaux

Aide en direct via le chat

 

A propos de ce site

Bienvenue sur le nouveau site New Muslims eLearning. Fait pour les nouveaux convertis musulmans qui voudraient apprendre leur nouvelle religion d'une manière simple et ordonnée. Les leçons ici sont organisées en niveaux. Commencez donc par la leçon 1 du niveau 1. Etudiez-la puis répondez à son quiz. Après l'avoir passée, allez à la leçon 2 et ainsi de suite. Meilleurs vœux.

Commencer ici

Il est fortement recommandé de vous inscrire afin que les notes et les progrès du quiz soient sauvegardés. Alors d'abord inscrivez-vous ici, puis commencez par la leçon 1 sous le niveau 1 et à partir de là, passez à la leçon suivante. Étudiez à votre aise. Chaque fois que vous revenez sur ce site, cliquez simplement sur le bouton "Emmène-moi où je suis arrivé" bouton (disponible uniquement pour les utilisateurs enregistrés).

Les manières du Prophète Muhammad (partie 2 sur 2)

Description: Deux leçons sur le comportement et la vertu du Prophète Muhammad avant et après qu’Allah n'en ait fait un Prophète.

ParImam Kamil Mufti (© 2016 NewMuslims.com)

Publié le23 Jun 2019 - Dernière modification le10 Aug 2016

Imprimé: 2 - Envoyé: 0 - Vu: 145 (moyenne quotidienne: 1)

Catégorie: Leçons > Le Prophète Mouhammad > Sa Biographie


Objectifs

·       S'instruire au sujet de la véracité, la bravoure, l'équité, la gentillesse, la sincérité et la modestie du Prophète Muhammad.

Mots arabes

·       Salat  - c'est le mot arabe qui désigne le lien direct entre le croyant et Allah. D'une manière plus spécifique dans l’Islam, il s’agit des cinq prières quotidiennes qui est l'acte d'adoration le plus important.

·       Masjid - le terme arabe désignant la mosquée.

La véracité

Aïcha, l'épouse du Prophète Muhammad (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) dit:

“Le trait de caractère et l'attribut que le Prophète haïssait le plus étaient le mensonge. Si un homme mentait en présence du Prophète, il le lui reprochait jusqu'à ce qu'il sache qu'il s'était repenti.”[1]

Ce qui est étonnant, c'est que ses ennemis ont témoigné de sa véracité. Abou Jahl, l'un des plus féroces ennemis de l'Islam, dit: "Ô Muhammad! Je ne dis pas que tu es un menteur! Je ne nie que ce que tu as apporté et ce à quoi tu appelles les gens." Allah dit:

“Nous savons qu'en vérité ce qu'ils disent te chagrine. Or, vraiment ils ne croient pas que tu es menteur, mais ce sont les versets (le Coran) d'Allah, que les injustes renient” (Coran 6:33)

La bravoure et le courage

Ali dit:

“Vous auriez dû le voir le jour de Badr! Nous cherchions refuge auprès du Messager d'Allah qui était le plus près parmi nous de l'ennemi. Ce jour-là, le Messager d'Allah était le plus fort d'entre nous.”[2]

Parlant de son courage en temps de paix, Anas dit:

“Le Messager d'Allah était le meilleur et le plus courageux des gens. Une nuit, les habitants de Médine eurent peur et se dirigèrent vers les bruits qu’ils entendirent pendant la nuit. Le Messager d'Allah les rencontra en revenant du lieu source des bruits, après s'être assuré qu'il n'y avait aucun problème. Monté à cru sur un cheval appartenant à Abou Talha et armé de son sabre, il rassurait les gens en leur disant: 'Ne soyez pas effrayés! Ne soyez pas effrayé!'”[3]

Il alla à la rencontre des gens en montant un cheval à cru et en portant son sabre. Il prit les devants et n'attendit pas que les autres enquêtent sur la source du problème.

La justice et l'équité

Le Messager d'Allah était juste dans tous les aspects de sa vie et dans l'application de la religion. Aïcha dit:

“Les habitants de Quraich étaient extrêmement préoccupés par le sort d'une femme de la tribu des Makhzum qui avait commis un vol. Se parlant les uns aux autres, ils dirent: 'Qui peut intercéder en sa faveur auprès du Messager d'Allah?’

Ils dirent finalement: 'Celui qui osera parler au Messager d’Allah à ce sujet n'est qu'Usama, le fils de Zaid, le jeune homme le plus aimé du Messager d’Allah'. C'est ainsi qu'Usama intercéda auprès du Messager d’Allah concernant la femme et le Messager d'Allah lui dit:

‘Ô Usama! Intercèdes-tu (en leur nom pour faire fi de l') un des châtiments d’Allah!’

Ensuite, le Messager d'Allah se leva et prononça un discours dans lequel il dit:

‘Les peuples qui vous ont précédés ont été détruits car, lorsque le noble parmi eux volait, ils le laissaient libre et lorsque le pauvre et le faible volaient, ils les punissaient. Par Allah! Si Fatima, la fille de Muhammad volait, je lui couperais la main.’”[4]

Son sens de l'équité était si abouti qu'il permettait aux autres de se venger de lui s'il leur faisait du mal. Usaid, le fils de Hudhair, dit:

“Un homme des Ansar plaisantait avec les gens et les faisait rire, et lorsque le Prophète passa près de lui, il le piqua légèrement avec une branche d'arbre qu'il portait. 

L'homme s'exclama: ‘Ô Prophète d'Allah! Permets-moi de me venger!’

Le Prophète dit: ‘Je t'en prie!’

L'homme dit: ‘Ô Messager d’Allah, tu portes un vêtement, tandis que moi je n'en portais pas quand tu m’as piqué (c’est-à-dire que tu m'as piqué alors que ma peau était nue, et il est donc juste que je fasse pareil avec toi)!’

Le Messager d'Allah souleva alors son vêtement (pour exposer son flanc) et l'Ansari l'a (simplement) embrassé en disant: "Je voulais seulement faire cela, ô Messager d'Allah!!’”[5]

La gentillesse et la compassion

Le Prophète était le plus gentil des gens et cela se manifestait entre autres dans son traitement des nourrissons.

“Le Messager d'Allah accomplissait la salat (prière) alors qu'il portait une fillette nommée Umama, la fille d'Aboul-Aas. Quand il s'inclinait, il la posait par terre et quand il se levait, il la portait à nouveau.”[6]

La sincérité

Le Prophète était sincère et honnête dans toutes ses affaires, conformément à ce qu'Allah lui avait ordonné dans le Coran:

“Dis: En vérité, ma Salat, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l'Univers. À Lui nul associé ! Et voilà ce qu'il m'a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre.” (Coran 6:162-163)

La modestie

Le Messager d'Allah était la personne la plus modeste. Il était en effet si modeste que si un étranger devait entrer dans la mosquée et l'approcher alors qu'il était assis avec ses compagnons, il ne pouvait pas le distinguer d'eux. Anas dit:

“Une fois, alors que nous étions assis avec le Messager d'Allah dans le masjid, un homme monté sur son chameau s'approcha. Après l’avoir attaché avec une corde, il demanda: "Qui est Muhammad parmi vous?". Le Messager d’Allah était assis par terre alors qu’il était accoudé, avec ses compagnons. Nous indiquâmes à ce Bédouin: "C'est cet homme blanc accoudé sur le sol!". Le Prophète ne différait donc pas de ses compagnons ni se distinguait d'eux.”

Le Prophète n'hésitait pas à aider les pauvres, les nécessiteux et les veuves dans leurs besoins. Anas dit:

“Une femme du peuple de Médine qui était en partie folle dit au Prophète: 'Je dois te demander [ton aide] à propos de quelque chose.' Il l'aida effectivement et s'occupa de ses besoins.”[7]



Notes de bas de page:

[1] Tirmidhi

[2] Ahmed

[3] Sahih Al-Bukhari

[4] Sahih Al-Bukhari

[5] Abou Daoud

[6] Sahih Al-Bukhari

[7] Sahih Al-Bukhari

Outils de leçon
FaibleMeilleur  Notez le
| More
Laissez-nous un commentaire ou une question

Vous pouvez faire une demande en direct via le chat disponible ici.