Langues

Niveaux

Aide en direct via le chat

 

A propos de ce site

Bienvenue sur le nouveau site New Muslims eLearning. Fait pour les nouveaux convertis musulmans qui voudraient apprendre leur nouvelle religion d'une manière simple et ordonnée. Les leçons ici sont organisées en niveaux. Commencez donc par la leçon 1 du niveau 1. Etudiez-la puis répondez à son quiz. Après l'avoir passée, allez à la leçon 2 et ainsi de suite. Meilleurs vœux.

Commencer ici

Il est fortement recommandé de vous inscrire afin que les notes et les progrès du quiz soient sauvegardés. Alors d'abord inscrivez-vous ici, puis commencez par la leçon 1 sous le niveau 1 et à partir de là, passez à la leçon suivante. Étudiez à votre aise. Chaque fois que vous revenez sur ce site, cliquez simplement sur le bouton "Emmène-moi où je suis arrivé" bouton (disponible uniquement pour les utilisateurs enregistrés).

Guide du Coran pour débutants (partie 1 sur 3)

Description: Leçon en trois parties pour les débutants, se focalisant sur les problèmes fondamentaux auxquels ils sont confrontés lorsqu'ils abordent le Coran. Partie 1: Ce qui concerne le Coran, son organisation, ses thèmes principaux et son style de présentation.

ParImam Kamil Mufti

Publié le27 Apr 2019 - Dernière modification le04 Sep 2017

Imprimé: 1 - Envoyé: 0 - Vu: 139 (moyenne quotidienne: 1)

Catégorie: Leçons > Le Saint Coran > Aborder le Coran


Objectifs

·       Comprendre ce qu'est exactement le Coran.

·       Apprendre les bases du Coran et la manière dont il est organisé.

·       Connaître les principaux thèmes inclus dans le Coran.

·       Comprendre le style du Coran en explorant ses thèmes.

Termes arabes

·       Sûrah – chapitre du Coran.

·       Ramadân - Le neuvième mois du calendrier lunaire islamique. C'est le mois où le jeûne obligatoire a été prescrit.

·       Juz’ - une des trente parties du Coran.

·       Âyât - (singulier - âyah ) le mot âyât peut avoir plusieurs significations. Il est presque toujours utilisé pour parler des preuves d'Allah. Celles-ci incluent des preuves, des versets, des leçons, des signes et des révélations.

En trois leçons, nous allons nous focaliser sur quelques problèmes de base auxquels un débutant est confronté lorsqu'il aborde le Coran. Qu'est-ce que le Coran et comment est-il organisé? Quels sont ses thèmes principaux et son style de présentation? Quelles sont les bonnes traductions pour un débutant et que devons-nous garder à l’esprit lors de leur lecture? Le Coran peut-il être interprété librement et selon les penchants du cœur de chacun? Puis si je ne comprends pas ce que je lis? Où dois-je aller pour obtenir des réponses? Enfin, quel état d’esprit dois-je avoir avant d’ouvrir et de lire le Coran?

Qu'est-ce que le Coran exactement ?

Le Coran est la parole d'Allah littérale, parlée et révélée au dernier prophète, Muhammad, que la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur lui, par l'intermédiaire de Gabriel, l'Ange de la révélation, et qui nous a été transmise par de nombreuses voies, aussi bien verbalement que par écrit. Inimitable et unique, il est divinement protégé de l'altération. Allah dit:

‘En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien.’ (Coran 15:9)

Les bases

La première chose à comprendre pour un débutant à propos du Coran est sa constitution. Le mot arabe «Qur`ân» signifie littéralement «récitation» et «lecture». Par ailleurs, le Coran était à la fois récité oralement et écrit sous forme de livre. Le vrai pouvoir du Coran reste dans la récitation orale, car il est censé être lu à voix haute et psalmodié, mais les versets ont quand même été écrits sur des matériaux disponibles pour aider à les mémoriser et à les préserver, puis ils ont été rassemblés et ordonnés dans un livre, comme initiative individuelle au départ et plus tard dans un cadre institutionnel. La raison d'être du Coran n'était pas de raconter une histoire suivant un ordre chronologique et, par conséquent, le Coran ne devrait pas être considéré comme un récit séquentiel comme l'est le livre de la Genèse.

Le Coran répète souvent certains versets et thèmes, changeant de sujet entre eux, et raconte souvent des récits sous une forme résumée. Nous pouvons voir deux raisons à ce style. Premièrement, il sert un objectif linguistique et constitue l’une des techniques rhétoriques puissantes de l’arabe classique. Deuxièmement, tous les thèmes du Coran, aussi variés soient-ils, sont regroupés autour d'un fil conducteur commun à tout le livre: il n'y a pas de vrai Dieu à part Allah, et Mouhammad est Son messager. Contrairement à la Bible, le Coran n'accorde pas d'importance aux généalogies, aux événements chronologiques ou aux détails historiques minutieux, dont beaucoup ne se prêtent pas à un discours oral. Le but est d'utiliser des événements, passés et présents, pour illustrer ce message primordial. Ainsi, lorsque le Coran discute des propriétés curatives du miel ou de la vie de Jésus, aucun sujet n'est une fin en soi, mais chacun est lié d'une manière ou d'une autre au message central - l'unicité d'Allah et l'unité du message prophétique.

Un autre point important à garder à l'esprit est que le Coran n'a pas été révélé en une seule fois, mais plutôt par parties sur une période de 23 ans. De nombreux passages étaient une réponse à des événements spécifiques. La révélation coranique venait souvent de l'ange Gabriel au Prophète Muhammad en réponse aux questions posées par les mécréants. Le Coran s'adresse à ces mécréants, au peuple du Livre (terme utilisé par le Coran pour les juifs et les chrétiens), à l'humanité en général, aux croyants et, enfin, au prophète lui-même - en lui ordonnant ce qu'il doit faire dans une certaine situation ou en le soulageant face à la moquerie et au rejet. Connaître le contexte historique et social de la révélation clarifie les significations contenues dans le texte lui-même.

Comment le Coran est-il organisé?

Le Coran est composé de 114 parties ou chapitres de longueur inégale. Chaque chapitre est appelé une sûrah en arabe et chaque phrase ou expression du Coran est appelée une âyah , littéralement «un signe». Comme la Bible, le Coran est divisé en unités distinctes, appelées «versets» en français. Ces versets ne sont pas de longueur standard et chaque début et chaque fin n'a pas été décidé par des êtres humains, mais dicté par Allah. Chacun d'eux est un acte discret de locution ou de signification fermée, ou «signe», désigné par le mot ayah en arabe. Toutes les surahs, sauf une, commencent par Bimillâh hir-Rahmân nir-Rahîm : 'Au nom d'Allah, le Tout- Miséricordieux, le Très Miséricordieux.' Chaque surah a un nom qui renvoie généralement à un thème central. Par exemple, la surah la plus longue, la sourate al-Baqarah, ou "La vache", tire son nom de l'histoire de Moïse ayant commandé aux Juifs d'offrir le sacrifice d'une vache, qui commence par les paroles d'Allah:

“(Et rappelez-vous,) lorsque Moïse dit à son peuple : "Certes Allah vous ordonne d'immoler une vache.’” (Coran 2:67)

Étant donné que les divers chapitres ont des longueurs différentes, le Coran a été divisé en trente parties à peu près égales par des érudits du premier siècle après la mort du Prophète, chaque partie étant appelée juz' en arabe. Cette division du Coran a été faite pour que les gens puissent le mémoriser ou le lire de manière plus organisée, et cela n’a aucune influence sur la structure originale, car ce ne sont que de simples marques sur le côtés des pages qui indiquent la partie. Pendant le mois du jeûne, Ramadân , un juz' est récité toutes les nuits et l'ensemble du Coran est terminé à la fin du mois.

Style du Coran

Quels sont les sujets abordés dans le Coran? Il traite une diversité de sujets. Plus important encore, il est question de l'unicité d'Allah et de la manière de mener sa vie qui Lui donne satisfaction. Parmi les autres sujets abordés figurent la doctrine religieuse, la création, le droit pénal et civil, le judaïsme, le christianisme et le polythéisme, les valeurs sociales, la moralité, l’histoire, les récits de prophètes passés et la science. Les caractéristiques les plus importantes du style du Coran dans la discussion de ces thèmes sont les suivantes:

(1)  L’utilisation de paraboles pour éveiller la curiosité du lecteur et expliquer des vérités profondes.

(2)  Plus de deux cents passages commencent par le mot arabe Qul - 'Dis' - s'adressant au Prophète Muhammad pour dire ce qui suit en réponse à une question, pour expliquer une affaire concernant la foi ou pour annoncer une décision de justice. Par exemple:

“Dis : "Ô gens du Livre! Est-ce que vous nous reprochez autre chose que de croire en Allah, à ce qu'on a fait descendre vers nous et à ce qu'on a fait descendre auparavant? Mais la plupart d'entre vous sont des pervers.’”  (Coran 5:59)

(3)  Dans certains passages du Coran, Allah prête serment par sa merveilleuse création, à la fois pour renforcer un argument et pour dissiper les doutes de l'esprit de l'auditeur:

“Par le soleil et par sa clarté!,

Et par la lune quand elle le suit!,

Et par le jour quand il l'éclaire!,

Et par la nuit quand elle l'enveloppe!,

Et par le ciel et Celui qui l'a construit!,

Et par la terre et Celui qui l'a étendue!,

Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée…” (Coran 91:1-7)

Parfois, Allah prête serment seul:

“Non! Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement [à ta sentence].” (Coran 4:65)

(4)  Enfin, le Coran contient ce qu'on appelle "les lettres disjointes", composées de lettres de l'alphabet arabe qui, prises ensemble, n'ont pas de signification connue dans le lexique arabe. C’est l’une des manières par lesquelles Allah a mis au défi les Arabes, qui étaient les plus éloquents dans le discours, de présenter quelque chose face au Coran, dont les mots sont composés de ces lettres disjointes. Elles apparaissent au début de vingt-neuf sourates . Par exemple, la première aayah de la sourate al-Baqarah apparaît dans différentes traductions::

Yusuf Ali: A.L.M.

Pickthal: Alif. Lam. Mim.

Muhsin Khan: Alif-Lam-Mim.

Outils de leçon
FaibleMeilleur  Notez le
| More
Laissez-nous un commentaire ou une question

Vous pouvez faire une demande en direct via le chat disponible ici.