Langues

Niveaux

Aide en direct via le chat

 

A propos de ce site

Bienvenue sur le nouveau site New Muslims eLearning. Fait pour les nouveaux convertis musulmans qui voudraient apprendre leur nouvelle religion d'une manière simple et ordonnée. Les leçons ici sont organisées en niveaux. Commencez donc par la leçon 1 du niveau 1. Etudiez-la puis répondez à son quiz. Après l'avoir passée, allez à la leçon 2 et ainsi de suite. Meilleurs vœux.

Commencer ici

Il est fortement recommandé de vous inscrire afin que les notes et les progrès du quiz soient sauvegardés. Alors d'abord inscrivez-vous ici, puis commencez par la leçon 1 sous le niveau 1 et à partir de là, passez à la leçon suivante. Étudiez à votre aise. Chaque fois que vous revenez sur ce site, cliquez simplement sur le bouton "Emmène-moi où je suis arrivé" bouton (disponible uniquement pour les utilisateurs enregistrés).

Les miracles du Prophète Muhammad (partie 2 sur 2)

Description: Deux leçons qui expliquent la nature des miracles et exposent certains des miracles accomplis par le Prophète Muhammad.

ParImam Kamil Mufti (© 2016 NewMuslims.com)

Publié le22 Jun 2019 - Dernière modification le02 May 2016

Imprimé: 1 - Envoyé: 0 - Vu: 126 (moyenne quotidienne: 1)

Catégorie: Leçons > Le Prophète Mouhammad > Sa Biographie


Objectifs

·       S'instruire au sujet de 8 différents types de miracles du Prophète Muhammad.

Outre le plus grand miracle qui lui ait été donné, le Coran, le Prophète Muhammad (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) a accompli, grâce à Allah, de nombreux miracles physiques attestés par des centaines, voire des milliers, de ses contemporains.

Dans cette section, nous aborderons certains des miracles physiques accomplis par le Prophète Muhammad.

La scission de la lune

Miracles-of-Prophet-Muhammad-Part-2.jpgL'un des miracles d'Allah fut accompli par le Prophète, lorsque les Mecquois exigèrent de voir un miracle du Prophète Muhammad comme preuve de sa véracité. Allah fendit la lune en deux moitiés séparées puis les joignit de nouveau. Le Coran immortalisa cet évènement par ces paroles:

 “L’Heure approche et la Lune s’est fendue. Et s’ils voient un prodige, ils s’en détournent et disent: "Une magie persistante". Et ils [le] traitent de mensonge et suivent leurs propres impulsions, or chaque chose arrivera à son terme [et son but].” (Coran 54:1-3)

Le Voyage Nocturne et l'Ascension au Ciel

Quelques mois avant la migration de La Mecque à Médine, Allah déplaça le Prophète Muhammad en une nuit de la Grande Mosquée de La Mecque à la Mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, un voyage de 1230 km qui dure un mois pour une caravane. De Jérusalem, il monta dans les cieux, dépassant les limites de l'univers physique pour être en présence divine, rencontrer Allah et témoigner des Grands Signes (al-Ayat ul-Kubra). La véracité du Prophète au sujet de ce voyage se manifesta de deux manières. 

Premièrement, le Prophète décrivit les caravanes qu’il avait dépassées lors du retour de ce voyage et dit où elles se trouvaient et à quel moment elles allaient arriver à la Mecque. Chacune arriva comme il l'avait prévu et ses détails étaient tels qu'il les avait décrits. 

Deuxièmement, il n'a jamais été connu pour s'être rendu à Jérusalem avant cela et pourtant, il décrit la Mosquée Al-Aqsa tel un témoin oculaire aux sceptiques.

Ce voyage est mentionné dans le Coran:

“Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muḥammad], de la Mosquée Al-Ḥaram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni l’alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant.” (Coran 17:1)

“Lui contestez-vous donc ce qu’il voit? Il l’a pourtant vu, lors d’une autre descente, près de la Sidrat-ul-Muntaha, près d’elle se trouve le jardin de Ma’wa, au moment où le lotus était couvert de ce qui le couvrait. La vue n’a nullement dévié ni outrepassé la mesure. Il a bien vu certaines des grandes merveilles de son Seigneur.” (Coran 53:12-18)

Le tronc d'arbre

A Médine, le Prophète Muhammad avait l'habitude prononcer des sermons en étant appuyé sur une souche d'arbre. Lorsque le nombre de fidèles augmenta, quelqu'un lui suggéra de fabriquer une chaire afin qu'il puisse s'y hisser pour prononcer ses sermons et lorsque cette chaire fut fabriquée, il abandonna le tronc d'arbre. Abdullah ibn Umar, un des compagnons du Prophète, fournit un témoignage oculaire de ce qui s'est passé: On entendait le tronc pleurer, et le Prophète de la miséricorde s’approchait de lui et le réconfortait en le caressant avec sa main[1].

L'écoulement de l'eau

Plus d'une fois, lorsque des gens avaient cruellement besoin d'eau, la bénédiction du Prophète les sauva. La sixième année après son départ de la Mecque vers Médine, le Prophète se rendit à la Mecque pour y accomplir le pèlerinage. Durant le long voyage à travers le désert, les gens manquèrent d'eau et seul le Prophète avait un récipient avec lequel il effectuait les ablutions pour les prières. Il mit la main dans ce récipient et l'eau commença à couler d'entre ses doigts. Jabir ibn Abdullah, qui assista à ce miracle, dit des quinze-cents hommes qui étaient présents: "Nous avons bu de cette eau et fait nos ablutions.’[2]

La bénédiction de la nourriture

Plus d'une fois, le Prophète a béni la nourriture soit en invoquant, soit en la touchant, afin que toutes les personnes présentes puissent être rassasiées. Cela se produisait à des moments où le manque de nourriture et d'eau affectait les musulmans (Bukhari). Ces miracles ont eu lieu en présence d'un grand nombre de personnes et par conséquent, il est impossible de les nier.

La guérison des malades

Abdullah ibn Atik se cassa la jambe et le Prophète Muhammad la guérit en la frottant avec sa main. Abdullah dit que c'était comme si rien ne lui était arrivé! La personne qui assista au miracle était un autre compagnon, Bara ’ibn Azib.[3]

Durant l'expédition de Khayber, le Prophète Muhammad guérit devant toute une armée les yeux d'Ali ibn Abi Talib qui lui faisaient mal. De nombreuses années plus tard, Ali devint le quatrième calife des musulmans (Bukhari, Muslim). 

L'exorcisme

Le Prophète Muhammad exorcisa un garçon amené par sa mère pour le guérir, en lui disant: "Sors! Je suis Muhammad, le Messager d’Allah!". La femme dit: "Par Celui qui t'a envoyé avec la vérité, nous n’avons plus rien vu de mal chez lui depuis." (Musnad) 

Les invocations exaucées

(1)   La mère d'Abou Hurayrah, un proche compagnon du Prophète Muhammad, avait l'habitude de parler en mal de l'Islam et de son prophète. Un jour, Abou Hurayrah vint pleurer devant le Prophète Muhammad et lui a demandé d'invoquer Allah pour que sa mère soit sauvée. Le Prophète Muhammad invoqua et lorsqu'Abou Hurayrah rentra chez lui, il trouva sa mère prête à se convertir à l'Islam. Elle prononça l'attestation de foi devant son fils et devint musulmane (Muslim).

(2)   Le Prophète demanda à Jarir ibn Abdullah de débarrasser le pays d'une idole adorée en dehors d'Allah, mais il se plaignit de ne pas pouvoir bien monter à cheval! Le Prophète prononça l'invocation suivante en sa faveur: "Ô Allah, fais de lui un cavalier fort et fais de lui un guide bien guidé". Jarir témoigne qu'il n'est jamais plus tombé de son cheval après que le Prophète ait fait cette invocation pour lui[4].



Notes de bas de page:

[1] Sahih Al-Bukhari

[2] Sahih Al-Bukhari

[3] Sahih Al-Bukhari

[4] Sahih Muslim

Outils de leçon
FaibleMeilleur  Notez le
| More
Laissez-nous un commentaire ou une question

Vous pouvez faire une demande en direct via le chat disponible ici.

Autres leçons de ce niveau9