Langues

Niveaux

Aide en direct via le chat

 

A propos de ce site

Bienvenue sur le nouveau site New Muslims eLearning. Fait pour les nouveaux convertis musulmans qui voudraient apprendre leur nouvelle religion d'une manière simple et ordonnée. Les leçons ici sont organisées en niveaux. Commencez donc par la leçon 1 du niveau 1. Etudiez-la puis répondez à son quiz. Après l'avoir passée, allez à la leçon 2 et ainsi de suite. Meilleurs vœux.

Commencer ici

Il est fortement recommandé de vous inscrire afin que les notes et les progrès du quiz soient sauvegardés. Alors d'abord inscrivez-vous ici, puis commencez par la leçon 1 sous le niveau 1 et à partir de là, passez à la leçon suivante. Étudiez à votre aise. Chaque fois que vous revenez sur ce site, cliquez simplement sur le bouton "Emmène-moi où je suis arrivé" bouton (disponible uniquement pour les utilisateurs enregistrés).

La viande des Gens du Livre (partie 1 sur 2)

Description: Deux leçons qui permettent de faire la lumière sur les règles et les restrictions islamiques ayant trait aux viandes d'animaux abattus ainsi que sur les pratiques en vigueur dans les abattoirs occidentaux. Ces leçons fournissent également des pistes d'approvisionnement en viande.

ParImam Kamil Mufti (© 2015 IslamReligion.com)

Publié le16 Jun 2019 - Dernière modification le21 May 2017

Imprimé: 3 - Envoyé: 0 - Vu: 195 (moyenne quotidienne: 1)

Catégorie: Leçons > Le mode de vie, mœurs et les pratiques islamiques > Les lois alimentaires


Objectifs

·       Comprendre l'importance d'apprendre les restrictions islamiques ayant trait à la nourriture.

·       Comprendre les exigences de la procédure d'abattage islamique et la sagesse à l'origine des règles islamiques d'abattage.

Termes arabes

·       Qiblah - La direction à laquelle on fait face lors des prières régulières.

·       Halal - permis.

L'importance d'apprendre les restrictions islamiques ayant trait à la nourriture

Meat-of-the-People-of-the-Book-(part-1-.jpgPour un musulman, il y a beaucoup de confusion concernant la question des aliments et des viandes vendues dans les épiceries et les restaurants occidentaux. La question de l'abattage des animaux n'est pas une affaire banale où un individu peut agir à sa guise, mais est plutôt considérée comme un acte d'adoration. Le Messager d'Allah dit en effet:

“Quiconque prie notre prière, fait face à notre qiblah et mange la viande des animaux que nous abattons, est un croyant qui est sous la protection d'Allah et de Son Messager.”[1]

Ce hadith du Messager d'Allah est clair: l'abattage d'animaux est d'une grande importance dans l'Islam, puisque le Prophète l'énuméra avec la prière et le fait de faire face à la qiblah.

Deux catégories de nourriture

Les fruits et les légumes

Naturellement, ni les fruits ni les légumes ne font l’objet d’une restriction particulière en matière d’abattage. Ils sont halal et permis à l'unanimité des savants, quel que soit le cultivateur ou le propriétaire, à condition qu'ils soient sains et exempts d'impuretés. Par conséquent, un musulman peut les manger s'ils proviennent d'un adepte d'une autre religion.

La viande animale est ensuite divisée en deux catégories: celle issue des animaux aquatiques et celle issue des animaux terrestres.

La viande issue des animaux aquatiques

Les produits de la mer sont halal en général à l'unanimité des savants, peu importe où ils ont été élevés ou qui les a pêchés. Comme le poisson ne nécessite pas de procédures d'abattage spéciales, sa consommation est considérée comme licite. Cela inclut les crevettes et les gambas d'après l'immense majorité des savants. Il y a quelques exceptions qui sont:

·       les crocodiles

·       les grenouilles

·       Les loutres et les tortues (qui deviennent néanmoins halal après abattage)

Les viandes illicites d'animaux domestiques

La viande d'un animal sauvage, c’est-à-dire non domestiqué, est autorisée à la consommation si les conditions préalables de la chasse sont remplies.

La viande d'animaux domestiques est permise à condition qu'ils aient été abattus conformément aux prescriptions islamiques. Si elle se retrouve dans l'une des catégories mentionnées dans le verset suivant, elle devient interdite :

“Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui d’Allah...” (Coran 5:3)

Ibn 'Abbas rapporte que le Messager d’Allah interdisait de manger la viande de tous les animaux carnivores ayant des canines servant à déchiqueter la chair (c’est-à-dire les prédateurs, comme les chiens et les renards), ainsi que tous les oiseaux ayant des serres (comme les aigles et les faucons).[2]

Les exigences de la procédure islamique d'abattage

·       Ce qui doit être tranché:

·       les deux veines jugulaires (les veines épaisses du cou)

·       la gorge (le canal respiratoire ou trachée)

·       l'œsophage (le tube permettant le passage de la nourriture et de l'eau ou gosier)

·       Tout outil pouvant faire saigner l'animal est autorisé, qu'il soit en acier, en fer, en pierre tranchante ou en bois, à l'exception des os, des dents ou des clous. L'instrument doit être tranchant. Il est déconseillé d'utiliser un outil émoussé afin de ne pas stresser l'animal et de ne pas le soumettre à des souffrances inutiles.

La sagesse à l'origine des règles islamiques d'abattage

La sagesse à l'origine des règles islamiques d'abattage est de prendre la vie de l’animal de la manière la plus rapide et la moins douloureuse possible; les impératifs d'utilisation d'un outil tranchant et de coupe nette de la gorge ont cela comme finalité. Il est interdit de trancher la gorge en utilisant des dents ou des ongles, car cela provoquerait une douleur chez l'animal et risquerait de l'étrangler. Le Prophète a recommandé d'aiguiser le couteau et de tranquilliser l'animal lorsqu'il dit: "Allah a ordonné la bonté en toutes choses. Et quand vous tuez, faites-le de la meilleure manière en commençant par aiguiser le couteau et par tranquilliser l'animal.”[3]

Dire Bismillah est-il une condition préalable?

Premièrement, dire cela s’oppose à ce que faisaient les idolâtres d'avant l’Islam, qui mentionnaient le nom de leurs dieux inexistants lorsqu’ils abattaient des animaux.

Deuxièmement, les animaux, comme les êtres humains, sont des créatures d'Allah et des êtres vivants. Par conséquent, il est important de dire "Bismillah" avant de prendre la vie de l’un de ces animaux car cela revient à obtenir la permission d’Allah. Mentionner le nom d’Allah lors de l’abattage de l’animal est une proclamation de cette permission divine, comme si celui qui tuait l’animal disait: "Cet acte de ma part n’est pas un acte d’agression contre l’univers ni une oppression de cette créature, mais au nom d'Allah j'abats, au nom d'Allah je chasse et au nom d'Allah je mange.”

Il est nécessaire de dire Bismillah selon la majorité des savants musulmans, sinon la viande devient interdite. Ceci est étayé par les versets du Coran 6: 121, 5: 4, 22:34, 22:36, 6: 138, 6: 119.  Pour sa part, le Prophète dit: ‘‘Abattez donc au Nom d'Allah.’[4]

Qui est qualifié pour l'abattage?

Un musulman, un juif ou un chrétien sont qualifiés pour effectuer l'abattage. D'après l'immense majorité des savants, la viande d'un animal abattu par un juif ou un chrétien est soumise aux mêmes critères que celle d'un animal abattu par un musulman. Si elle ne l'est pas, la viande sera considérée comme provenant d'un 'animal mort' ou sera assimilée à cela.

Une objection répandue

Certaines personnes disent que tant que les Gens du Livre considèrent que la viande des animaux qu'ils tuent (par choc électrique, etc.) comme étant halal et permise dans leur religion, elle l'est également pour les musulmans. 

Ceci est incorrect car:

(a)   Allah nous a interdit de manger la viande d'un animal étranglé ou asphyxié (par exemple après avoir serré une corde autour de son cou) ou battu à mort avec un bâton, comme affirmé dans le verset 5: 3, et tous les savants musulmans s'accordent sur son interdiction. Ainsi, un animal tué par un Juif ou un chrétien sans avoir été abattu rituellement sera considéré comme interdit et sa viande sera interdite, tout comme la chair de porc. Il n'y a aucune différence entre le fait que ce soit un musulman qui l'étrangle ou le bat à mort ou bien quelqu'un d'autre. Selon le verset du Coran 5: 3, sa viande est interdite.

(b)   La viande de porc est consommée par les chrétiens, mais aucun savant ne considère cela comme étant permis. De même, un animal tué par un juif ou un chrétien en lui brisant la nuque ou par tout autre moyen ne répondant pas aux critères d'abattage islamiques sera interdit. Pourquoi? Parce que toutes ces viandes: la chair de porc, la viande de charogne et la viande d'un animal étranglé ou battu à mort ont été interdits par Allah dans le même verset du Coran 5: 3. Ce verset ne fait aucune distinction entre le cochon, un animal tué par étranglement, assommé ou électrocuté, battu à mort ou frappé à la tête.



Notes de bas de page:

[1] Sahih Al-Bukhari.

[2] Sahih Al-Bukhari, Sahih Muslim.

[3] Sahih Muslim.

[4] Sahih Al-Bukhari.

Quiz & Navigation Rapide
Outils de leçon
FaibleMeilleur  Notez le
| More
Laissez-nous un commentaire ou une question

Vous pouvez faire une demande en direct via le chat disponible ici.

Autres leçons de ce niveau9