Langues

Niveaux

Aide en direct via le chat

 

A propos de ce site

Bienvenue sur le nouveau site New Muslims eLearning. Fait pour les nouveaux convertis musulmans qui voudraient apprendre leur nouvelle religion d'une manière simple et ordonnée. Les leçons ici sont organisées en niveaux. Commencez donc par la leçon 1 du niveau 1. Etudiez-la puis répondez à son quiz. Après l'avoir passée, allez à la leçon 2 et ainsi de suite. Meilleurs vœux.

Commencer ici

Il est fortement recommandé de vous inscrire afin que les notes et les progrès du quiz soient sauvegardés. Alors d'abord inscrivez-vous ici, puis commencez par la leçon 1 sous le niveau 1 et à partir de là, passez à la leçon suivante. Étudiez à votre aise. Chaque fois que vous revenez sur ce site, cliquez simplement sur le bouton "Emmène-moi où je suis arrivé" bouton (disponible uniquement pour les utilisateurs enregistrés).

Les compagnons du prophète Mouhammad: Zayd ibn Thabit

Description: Un bref aperçu de la vie et des réalisations d'un homme qui a dédié sa vie au Coran.

ParAisha Stacey (© 2014 IslamReligion.com)

Publié le13 Jun 2019 - Dernière modification le04 Mar 2015

Imprimé: 3 - Envoyé: 0 - Vu: 363 (moyenne quotidienne: 2)

Catégorie: Leçons > Le Prophète Mouhammad > Ses compagnons


Objectifs:

·       En apprendre davantage sur la vie de Zayd ibn Thabit et sur sa capacité à tirer parti de ce qu'il pouvait faire dans les circonstances qui lui étaient propres.

Termes arabes:

·       Ansar - auxiliaires. Les habitants de Médine qui ont partagés leur maison, leur vie et leur ville pour le prophète Mouhammad et ses disciples venus de la Mecque.

·       Sourate - chapitre du Coran.

·       Hijrah - l'acte de migration d'un endroit à un autre. Dans l'Islam, l'hijrah fait référence aux musulmans qui migrent de La Mecque vers Médine et marque également le début du calendrier Islamique.

·       Moushaf – c'est le livre dans lequel le Coran est contenu.

·       Dou’a - supplication, prière, demander quelque chose à Allah.

·       Sahabah - la forme plurielle de «Sahabi», qui se traduit par Compagnons. Un sahabi, tel que le mot est couramment utilisé aujourd'hui, est quelqu'un qui a vu le prophète Mouhammad, a cru en lui et est mort musulman.

ZaidBinThabit.jpgOn pense que Zayd ibn Thabit aurait eu environ douze ou treize ans lorsque le prophète Mouhammad a effectué la hijrah à Médine. C'était un garçon intelligent, bien éduqué et soutenu par sa famille, mais dévasté par l'impossibilité de participer aux batailles. Sa réponse fut d'étudier le Coran[1] afin de satisfaire Allah. Son éducation islamique lui réussit et le conduisit à une position de choix dans le cercle restreint des hommes proche du Prophète. Chaque fois que nous tenons le Coran entre nos mains, nous devons nous souvenir de Zayd ibn Thabit, car c’est lui qui a supervisé la collecte de tous les versets et chapitres du Coran et qui était responsable de leur assemblage dans un livre; le Moushaf.

Zayd ibn Thabit a été connu du Prophète environ un an après que la communauté musulmane ait émigré à Médine. Zayd était un jeune adolescent et membre des Ansars. Dès que les musulmans se préparaient pour la bataille de Badr, Zayd se présentait à son poste. Il portait une épée presque aussi haute que lui et il n'était pas aussi bien construit que certains des garçons qui s'entraînaient déjà avec l'armée. Le prophète a reconnu son zèle et l'a traité avec beaucoup de respect, mais lui a refusé la possibilité de rejoindre l'armée. Zayd se sentit triste, et abattu. Au lieu de sombrer dans le chagrin, Zayd décida de faire quelque chose qui allait sûrement plaire à Allah. Il a commencé à étudier et à apprendre le Coran, les paroles d'Allah.

Lorsque le moment venu les musulmans ont dû faire face à leur plus grand ennemi lors de la bataille d'Ouhud, la tentative de Zayd de rejoindre l'armée fut de nouveau rejetée à cause de sa situation; c'est-à-dire son jeune âge. Cette fois, même sa famille a ressenti sa douleur et a décidé de contacter le prophète Mouhammad pour l'informer de l'étude du Coran par Zayd. Certains des hommes parmi les Ansars se sont approchés du prophète Mouhammad et ont mentionné les qualités exceptionnelles de Zayd, telles que son dévouement au Coran et sa capacité à lire et à écrire. Ils ont respectueusement demandé au prophète Mouhammad d'écouter Zayd le réciter.

Le prophète a écouté, a aimé ce qu'il a entendu et a été impressionné par l'alphabétisation de Zayd qui était une compétence rare à cette époque; le prophète Mouhammad lui aussi était un homme illettré. Le prophète Mouhammad a également reconnu le don de Zayd pour les langues et lui a demandé d'apprendre l'hébreu et le syriaque. Quand il fut devenu compétent, il a aidé le prophète Mouhammad à écrire des lettres aux chefs d’État en les invitant à la voie de l’islam.

Le prophète Mouhammad avait de nombreux scribes, mais c’est Zayd qui a rapidement pris de l’importance. Lorsque les paroles d'Allah furent révélées, le prophète Mouhammad appelait un secrétaire pour écrire les paroles telles qu'elles découlaient de ses lèvres. De nombreux sahabah ont déclaré l'avoir souvent entendu demander à Zayd d'apporter le tableau, le pot d'encre et l'omoplate.[2]

Ce n'est que lors de la bataille de la tranchée, cinq ans après l'hijra, que Zayd a pu réaliser son désir de participer à une campagne militaire. Le garçon était maintenant plus mature, plus expérimenté et plus versé dans la révélation révélée au prophète Mouhammad (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège). Zayd avait l'intention de se battre pour la cause de l'islam, mais Allah en a décidé autrement. Ce que nous voulons, ce n'est pas toujours ce qui est bon pour nous ou ce qu'il y a de mieux. Ceci est vrai autant aujourd'hui qu'auparavant. Quand une personne se convertit à l'islam, elle peut avoir de grands projets, vouloir faire ceci ou cela, mais souvent son projet est contrecarré.

“…Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.” (Coran 2:216)

Les plans de Zayd ne se sont pas réalisés comme il le souhaitait, mais il a fait preuve de patience et a essayé de faire ce qui, à son avis, plairait à Allah le Tout-Puissant. Il a mémorisé le Coran, il a étudié l'islam, il a travaillé avec diligence en tant qu'interprète et scribe du prophète Mouhammad et en quelques années, il a pu participer à la bataille. Cependant, le plus grand travail de Zayd pour l'islam était encore à venir. Chaque jour, lorsque vous tenez le moushaf dans vos mains, vous devriez peut-être avoir une pensée ou une dou'a pour Zayd ibn Thabit, car c’est lui qui a été chargé de rassembler le Coran en un seul manuscrit.

Au moment de la mort du prophète Mouhammad, de nombreux musulmans ont détenu des parties du Coran. Certains n'avaient que quelques pages sur lesquelles ils apprenaient à réciter, d'autres avaient plusieurs chapitres et d'autres encore avaient des morceaux d'écorce ou de peau d'animal ne contenant qu'un seul verset.

Le chef des musulmans après le prophète Mouhammad, Abou Bakr, craignant que le Coran ne soit perdu, a donc consulté une partie des sahabah à propos de la compilation du Coran dans un seul livre. Il a demandé à Zayd ibn Thabit de superviser cette tâche. Au début, Zayd était inquiet de faire quelque chose avec le Coran que le prophète Mouhammad n'avait pas spécifiquement autorisé. Cependant, après avoir réalisé la nécessité de la tâche, il a accepté de rassembler des morceaux du Coran, à la fois écrits et mémorisés, et de compiler un livre - le Moushaf.

Zayd connaissait tout le Coran par cœur et il aurait pu écrire le Coran en entier de sa propre mémoire. Cependant, il n'a pas utilisé cette méthode seul. Il était très prudent et méthodique et n'écrirait aucun verset sans qu'au moins deux sahabah ne l' aient confirmé. Parce que Zayd fut empêché de rejoindre l'armée, il se réfugia dans le Livre d'Allah et est ainsi devenu l'un des conservateurs du Coran.

“En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien.” (Coran 15: 9)

Zayd était un homme de connaissance plongé dans les paroles d'Allah et un compagnon proche du prophète Mouhammad. Zayd était très respecté et bien connu. On raconte qu'Omar ibn Al-Khattab s'était adressé aux musulmans en ces termes: «O gens, celui qui voudra poser des questions sur le Coran, doit se rendre chez Zayd ibn Thabit. Les chercheurs du savoir parmi les sahabah et la génération qui leur a succédé sont venus de loin pour bénéficier des connaissances de Zayd. Quand Zayd est mort, entre 660 et 665 de notre ère, le sahabi Abou Hourayrah aurait dit: "Aujourd'hui, le savant de cette oummah est décédé."



Notes de bas de page:

[1] Le Coran est la parole d'Allah révélée au prophète Mouhammad par l'archange Jibril.

[2] Sahih Boukhari

Outils de leçon
FaibleMeilleur  Notez le
| More
Laissez-nous un commentaire ou une question

Vous pouvez faire une demande en direct via le chat disponible ici.

Autres leçons de ce niveau8