Langues

Niveaux

Aide en direct via le chat

 

A propos de ce site

Bienvenue sur le nouveau site New Muslims eLearning. Fait pour les nouveaux convertis musulmans qui voudraient apprendre leur nouvelle religion d'une manière simple et ordonnée. Les leçons ici sont organisées en niveaux. Commencez donc par la leçon 1 du niveau 1. Etudiez-la puis répondez à son quiz. Après l'avoir passée, allez à la leçon 2 et ainsi de suite. Meilleurs vœux.

Commencer ici

Il est fortement recommandé de vous inscrire afin que les notes et les progrès du quiz soient sauvegardés. Alors d'abord inscrivez-vous ici, puis commencez par la leçon 1 sous le niveau 1 et à partir de là, passez à la leçon suivante. Étudiez à votre aise. Chaque fois que vous revenez sur ce site, cliquez simplement sur le bouton "Emmène-moi où je suis arrivé" bouton (disponible uniquement pour les utilisateurs enregistrés).

Les compagnons du prophète Mouhammad: Bilal ibn Rabah

Description: Une brève biographie du premier muezzin de l’islam, Bilal ibn Rabah.

ParAisha Stacey (© 2014 IslamReligion.com)

Publié le09 Jun 2019 - Dernière modification le04 Mar 2015

Imprimé: 3 - Envoyé: 0 - Vu: 398 (moyenne quotidienne: 2)

Catégorie: Leçons > Le Prophète Mouhammad > Ses compagnons


Objectifs

·       En savoir plus sur la vie de Bilal ibn Rabah et comment sa patience et sa persévérance ont porté ses fruits.

Termes arabes

·       Sahabah - la forme plurielle de «Sahabi», qui se traduit par Compagnons. Un sahabi, tel que le mot est couramment utilisé aujourd'hui, est quelqu'un qui a vu le prophète Mouhammad, a cru en lui et est mort musulman.

·       Ahad – Un Dieu.

·       Hadith - (plural – hadiths) est une information ou une histoire. En Islam, il s'agit d'un récit narratif des paroles et des actions du Prophète Mouhammad et de ses compagnons.

·       Adhan - une manière islamique d'appeler les musulmans aux cinq prières obligatoires

·       Muezzin - Celui qui appelle l'adhan.

BilalibnRabah.jpgBilal ibn Rabah est la deuxième personne dont nous allons examiner la vie dans cette série de leçons sur les compagnons du prophète Mouhammad, que le salut et la paix d'Allah soient sur lui. Bilal est parfois appelé Bilal Al-Habashi, rendant ainsi hommage à son héritage éthiopien (abyssinien). Le sahabi Bilal ibn Rabah était l'un des hommes les plus proches du prophète Mouhammad. Il a commencé sa vie en tant qu'esclave, a survécu à de nombreuses années sinueuses, a été la première personne à lancer l'appel à la prière, a vécu au service d'Allah et est décédé à l'âge de soixante-quatre ans. L'histoire de Bilal est maintes et maintes fois mentionné pour montrer comment les concepts de pluralisme et d'égalité raciale sont enracinés dans la religion de l'islam.

Bilal est né en esclavage; sa mère était esclave chez Oumayyah ibn Khalaf. Bilal avait la réputation d'être un esclave assidu et fidèle et on peut supposer qu'il ne se faisait aucune illusion sur la vie. Il pensait probablement qu'il mènerait une vie de corvée et qu'il mourrait sans avoir goûté à la liberté. Il a toutefois parcouru la Terre à un moment très important de l'histoire du monde. C'était à l'aube de l'Islam et un homme illettré appelait le peuple à adorer un seul Dieu; en arabe, Ahad, le seul. Le maître de Bilal était l'un des dirigeants des Qouraish[1]. Bilal put donc entendre leurs opinions sur la vie à La Mecque et leurs discussions sur le prophète Mouhammad.

La vie économique de La Mecque dépendait du culte des idoles et les enseignements du prophète Mouhammad menacèrent de détruire ce moyen de subsistance. Le prophète Mouhammad appartenait également à la tribu des Qouraish et le peuple ne pouvait s'empêcher de reconnaître son intégrité. Bilal entendit les discussions sur l'islam et décida sans hésiter qu'un message de miséricorde, de pardon et de justice était une lumière et un espoir qui mérite que l'on s'y accroche. Bilal proclama sa conversion à l'islam et sa vie et ses travaux pénibles ainsi que les abus qu'il avait l'habitude d'endurer se sont transformés en un cauchemar rempli de douleur. Bilal était attiré par le concept d'un Dieu unique, ahad et c'est ce mot qui lui a essentiellement sauvé la vie, par la grâce d'Allah.

Le biographe Ibn Ishaq nous informe que Bilal a terriblement souffert à cause de son acceptation immédiate du message de Mouhammad sur l'islam. Il a été battu sans merci, traîné par le cou autour des collines de La Mecque et a souffert durant de longues périodes de famine et de soif sous le soleil brûlant de La Mecque. Ibn Ishaq a écrit que le maître de Bilal, Oumayyah ibn Khalaf, "… le faisait sortir au moment le plus chaud de la journée pour le jeter sur le dos dans la vallée et lui déposer une grosse pierre sur la poitrine; puis il lui disait: 'Tu resteras ici jusqu'à mourir ou à nier Mouhammad et adorer Al-Lat et Al-Ouzza”[2]. Bilal ne renonça pas à l'islam et ne prononçait qu'un mot - Ahad

La nouvelle de l'esclave torturé dont le seul mot tout au long de cette épreuve fut Ahad parvint finalement au Prophète Mouhammad. Il a envoyé Abou Bakr pour enquêter. Abou Bakr était connu à la Mecque pour avoir acheté des esclaves uniquement pour les libérer, et Oummayah ibn Khalaf demanda un prix exorbitant. Abou Bakr l'a quand même acheté et libéré. Bilal a essayé de rester le plus près possible du prophète Mouhammad et il n'a pas fallu longtemps avant que celui-ci ne découvre que Bilal avait une voix magnifique.

Le message de l'islam est aussi beau aujourd'hui qu'il l'était lors de l'avènement de la religion. Ceux qui sont opprimés, marginalisés et oppressés sont attirés par un mode de vie qui offre justice et miséricorde à tous. Bien que, dans ce monde moderne, nous ayons tendance à penser que la race humaine ait évolué et se soit séparée de la barbarie dont nous parlons dans notre histoire, une petite étude approfondie de la situation révèle qu'il n'en est rien. L'esclavage existe toujours, l'oppression a atteint de nouveaux sommets insidieux et de nombreuses personnes se sentent désolées et privées de toute source de réconfort. L'augmentation constante, dans le monde entier, du nombre de personnes qui se convertissent à l'islam témoigne du fait que le concept d'Ahad procure du réconfort. Un seul Dieu, Le Plus Miséricordieux et Le Plus Pardonneur.

L'histoire de Bilal ne s'arrête pas là. En l'an 622 de notre ère, le prophète Mouhammad, Bilal et la plupart des membres de la communauté musulmane ont émigré à Médine. Bilal était aux côtés de son prophète chaque fois que c'était possible et, comme l'a dit un commentateur, "chaque événement de la vie de Mouhammad était un événement de la vie de Bilal".[3] D'après de nombreux hadiths, le prophète Mouhammad s'est inquiété de la nécessité de trouver un moyen de convoquer sa communauté, en constante augmentation, pour la prière. Après avoir écouté le rêve de l'un des sahabah, le prophète Mouhammad a dit: "… Vas chez Bilal et dis-lui ce que tu as vu, enseigne-lui les mots pour qu'il puisse appeler, car il a une belle voix…" [4] Ainsi, on peut dire que l'histoire de Bilal est aussi l'histoire de l'adhan, l'appel à la prière parce que Bilal a eu l'honneur d'être le premier muezzin. L'histoire de l'appel à la prière peut être trouvée ici: http://www.islamreligion.com/articles/4744/

Dans la décennie qui a suivi la migration vers Médine, Bilal a participé à toutes les expéditions militaires du prophète Mouhammad et a eu à de nombreuses occasions l'honneur de porter la lance du prophète. Sa vie après la conversion à l’islam a comporté de nombreux moments de grande joie et un moment de chagrin dévastateur. La mort du prophète Mouhammad l'a profondément affecté, de même que tous les sahabah. Bilal a cessé d'appeler l'adhan et a trouvé la vie à Médine insupportable sans son prophète et son mentor. Beaucoup croient que Bilal est mort au Sham entre 638 et 642 de notre ère, d'autres sont d'avis qu'il est mort à Médine. Le lieu de sa mort est sans importance, car nous savons que sa demeure éternelle est au Paradis, car le prophète Mouhammad l'a qualifié d'"homme du Paradis".[5]



Notes de bas de page:

[1] Qouraish est le nom de la tribu la plus puissante de la Mecque à l’avènement de l’islam et la tribu à laquelle appartenait le prophète Mouhammad. C'est aussi le nom d'une sourate dans le Coran.

[2] Al-Lat, Al-Ouzza et Manat forment un trio d'idoles adorées dans l'Arabie préislamique.

[3] H.A.L Craig.   (http://www.alhamra.com/Excerpts/BilalExcerpt.htm)

[4] Ahmad, At-Tirmidhi, Abou Dawoud, & Ibn Majah

[5] Sahih Mouslim.

Outils de leçon
FaibleMeilleur  Notez le
| More
Laissez-nous un commentaire ou une question

Vous pouvez faire une demande en direct via le chat disponible ici.

Autres leçons de ce niveau8