Langues

Niveaux

Aide en direct via le chat

 

A propos de ce site

Bienvenue sur le nouveau site New Muslims eLearning. Fait pour les nouveaux convertis musulmans qui voudraient apprendre leur nouvelle religion d'une manière simple et ordonnée. Les leçons ici sont organisées en niveaux. Commencez donc par la leçon 1 du niveau 1. Etudiez-la puis répondez à son quiz. Après l'avoir passée, allez à la leçon 2 et ainsi de suite. Meilleurs vœux.

Commencer ici

Il est fortement recommandé de vous inscrire afin que les notes et les progrès du quiz soient sauvegardés. Alors d'abord inscrivez-vous ici, puis commencez par la leçon 1 sous le niveau 1 et à partir de là, passez à la leçon suivante. Étudiez à votre aise. Chaque fois que vous revenez sur ce site, cliquez simplement sur le bouton "Emmène-moi où je suis arrivé" bouton (disponible uniquement pour les utilisateurs enregistrés).

Les califes bien guidés: Abou Bakr (partie 2 sur 2)

Description: La suite de la courte biographie du compagnon, ami et beau-père du prophète Mouhammad, Abou Bakr.

ParAisha Stacey (© 2013 NewMuslims.com)

Publié le01 Jun 2019 - Dernière modification le17 Mar 2015

Imprimé: 1 - Envoyé: 0 - Vu: 96 (moyenne quotidienne: 1)

Catégorie: Leçons > Le Prophète Mouhammad > Ses compagnons


Objectifs:

·       Comprendre l'importance du rôle d'Abou Bakr dans l'histoire de l'islam.

·       Reconnaître la relation privilégiée qu'il y avait entre le prophète Mouhammad et Abou Bakr.

Termes arabes:

·       Kabah - La structure en forme de cube situé dans la ville de La Mecque. Elle sert de point focal vers laquelle tous les musulmans font face lorsqu'ils prient.

·       Sounnah - Le mot Sounnah a plusieurs significations, en fonction du domaine d’étude. Cependant, le sens généralement accepté est tout type de propos rapporté, fait ou approuvé par le Prophète.

·       Zakah - l'aumône obligatoire.

·       Oummah - Fait référence à l'ensemble de la communauté musulmane, quelles que soient sa couleur, sa langue ou sa nationalité.

Abou Bakr le protecteur. (suite)

·       RightlyGuidedCaliphsAbuBakr2.jpgLes deux amis Abou Bakr et le prophète Mouhammad (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) se sont revus jour après jour et leur amitié a grandi. Abou Bakr a estimé qu'il était de son devoir de protéger le prophète Mouhammad. Un jour alors qu'il priait devant la Kabah, le prophète Mouhammad a été attaqué. Une altercation qui a commencé comme une raillerie s'est rapidement transformée en agression. Quand Abou Bakr en fut informé, il courut à la Kabah et se mit au milieu du combat en criant: "Voulez-vous tuer un homme pour avoir dit qu'Allah est son Seigneur".[1] Les mecquois furent momentanément médusés mais tombèrent ensuite sur Abou Bakr, le battant si fort que le sang coula à flots jusqu'à lui mouiller les cheveux. Bien que battu jusqu'à ce qu'il perde conscience, la Sounnah nous informe que les premiers mots d'Abou Bakr au réveil furent de demander des nouvelles urgentes sur la situation du prophète Mouhammad (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège).

·       À une autre occasion, alors que le prophète Mouhammad priait devant la Kabah, un des dirigeants de la Mecque lui jeta un morceau de tissu autour du cou et commença à l’étrangler. Beaucoup de gens regardaient la scène, mais aucun n’a eu le courage d'y mettre fin, à l’exception d’Abou Bakr, qui s’est précipité et a combattu la personne qui attaquait son ami bien-aimé.

Abou Bakr émigre.

·       Un jour, dans la chaleur du soleil de midi, le prophète Mouhammad s'est rendu au domicile d'Abou Bakr. Il a révélé à son ami qu'Allah lui avait donné la permission de quitter la Mecque. Aïsha raconte que son père a pleuré en apprenant qu'il pouvait être le compagnon du prophète Mohammed pendant son voyage. Il n'a pas pleuré de peur mais de joie. Abou Bakr était submergé par l’émotion de pouvoir accompagner et protéger le Messager d’Allah.

Le soir même, le Prophète et Abou Bakr sortirent dans le paysage nocturne du désert et Allah les protégea tous les deux. Abou Bakr et le prophète Mouhammad se dirigeaient vers Yathrib (appelé plus tard Médine), mais ils savaient que les mecquois seraient furieux et les rechercheraient partout. Ils se sont donc cachés pendant trois nuits dans une grotte au sud de La Mecque. Le groupe de recherche est venu si près qu'Abou Bakr a pu voir le dessus de leurs chaussures. Ils se sont tenus à l'extérieur de la grotte mais ne sont pas entrés parce qu'Allah les a aveuglés afin de ne pas pouvoir voir l'entrée.

Abou Bakr le guerrier.

·       La première bataille dans laquelle s'engagea la nouvelle nation musulmane fut la bataille de Badr; les hommes ont refusé de laisser le prophète Mouhammad se retrouver au front et lui ont préparé un abri à l'arrière des troupes. C'est Abou Bakr qui s'est porté volontaire pour protéger son prophète. Personne d'autre ne voulait le faire, peut-être parce qu'ils voulaient être au cœur de la bataille; cependant, Abou Bakr a compris que la vie du prophète Mouhammad était de la plus haute importance. Alors que le prophète Mouhammad était à l'abri, on pouvait voir Abou Bakr faire des allées et venues, son épée dégainée, prête à défendre son compagnon. Plus tard dans la bataille, le prophète Mouhammad a dirigé le bataillon central et Abou Bakr le flanc droit.

·       En 630, le prophète Mouhammad décida de mener une expédition à Tabuk, à la frontière syrienne. Comme il fallait beaucoup de bétail et d’équipement pour l’expédition, le prophète Mouhammad a invité les fidèles à faire des contributions. Il est dit dans la Sounnah qu'Abou Bakr a donné toute sa richesse pour financer cette bataille. Lorsque le prophète Mouhammad lui a demandé combien il avait fait de dons, Abou Bakr a déclaré: «J'ai apporté tout ce que j'avais. J'ai préféré Allah et son prophète à moi et ma famille ».[2]

Abou Bakr le calife.

·       Abou Bakr a dirigé les musulmans au cours de la période la plus intense et la plus difficile à laquelle ait été confrontée la Oumma. Le prophète Mouhammad décéda et un certain nombre de tribus se sont rebellées en refusant de payer la zakah. En même temps, il y avait des imposteurs qui revendiquaient le statut de prophète et qui commencèrent à se révolter. Dans ces circonstances, beaucoup ont conseillé à Abou Bakr de faire des concessions, mais celui-ci a exprimé son désaccord en affirmant qu'il n'existait aucune distinction entre les piliers de l'islam, en particulier si l'on comparait la zakah à la prière. Il a insisté sur le fait que tout compromis éroderait les fondements de l'islam. Les tribus rebelles ont attaqué, mais les musulmans étaient préparés et leur défense a été menée avec succès par Abou Bakr, le calife en personne. Abou Bakr a également forcé les faux prophètes à se rétracter et la plupart d'entre eux se sont soumis à la volonté d'Allah en rejoignant la Oumma

Abou Bakr décéda en août 634 à l'âge de soixante-trois ans. Il a été enterré à côté de son cher ami et leader, le prophète Mouhammad. Lors de son bref califat de vingt-sept mois, il renforça la Oumma musulmane contre les périls qui menaçaient son existence.

L'amour et la dévotion d'Abou Bakr envers le prophète Mouhammad ont été gravés dans les mémoires même après sa mort. Ali ibn Abi Talib, le quatrième calife bien guidé, a pris la parole lors des funérailles d'Abou Bakr et a ravi les personnes en deuil en racontant l'histoire de sa bravoure. «Tu l'as soutenu (le prophète Mouhammad) lorsque d'autres l'ont abandonné et tu es resté ferme pour l'aider dans les malheurs lorsque d'autres avaient retiré leur soutien. Tu avais la voix la plus basse mais la plus haute distinction. Ta conversation a été exemplaire et ton raisonnement le plus juste. Ton silence a duré le plus longtemps et ton discours était le plus éloquent. Brave parmi les hommes et bien informé, ton action était digne.



Notes de bas de page:

[1] Sahih Al-Boukhari

[2]  Abou Dawoud

Outils de leçon
FaibleMeilleur  Notez le
| More
Laissez-nous un commentaire ou une question

Vous pouvez faire une demande en direct via le chat disponible ici.

Autres leçons de ce niveau7