Langues

Niveaux

Aide en direct via le chat

 

A propos de ce site

Bienvenue sur le nouveau site New Muslims eLearning. Fait pour les nouveaux convertis musulmans qui voudraient apprendre leur nouvelle religion d'une manière simple et ordonnée. Les leçons ici sont organisées en niveaux. Commencez donc par la leçon 1 du niveau 1. Etudiez-la puis répondez à son quiz. Après l'avoir passée, allez à la leçon 2 et ainsi de suite. Meilleurs vœux.

Commencer ici

Il est fortement recommandé de vous inscrire afin que les notes et les progrès du quiz soient sauvegardés. Alors d'abord inscrivez-vous ici, puis commencez par la leçon 1 sous le niveau 1 et à partir de là, passez à la leçon suivante. Étudiez à votre aise. Chaque fois que vous revenez sur ce site, cliquez simplement sur le bouton "Emmène-moi où je suis arrivé" bouton (disponible uniquement pour les utilisateurs enregistrés).

Faire face aux doutes

Description: Pourquoi les doutes surviennent-ils, que signifient-ils et comment devons-nous y faire face?

ParAisha Stacey (© 2013 NewMuslims.com)

Publié le14 May 2019 - Dernière modification le04 Dec 2016

Imprimé: 1 - Envoyé: 0 - Vu: 154 (moyenne quotidienne: 1)

Catégorie: Leçons > L'interaction sociale > Faire face au changement


Objectifs

·       Comprendre que douter de sa foi est naturel et humain.

·    Acquérir les outils permettant de balayer ces doutes.

Termes arabes

·       Chaytân - parfois écrit Chaitân ou Chaytaan. C'est le mot utilisé dans l'Islam et la langue arabe afin de désigner Satan, l'incarnation du mal.

·       Sunnah - Le mot Sunnah a plusieurs significations dépendant du domaine où il est utilisé. Cependant, il est généralement admis qu'il s'agit de tout ce qui a été rapporté, déclaré, fait ou approuvé par le Prophète.

·       Jinn – Une créature d'Allah créée avant l'humanité à partir d'une flamme sans fumée. On les qualifie parfois d'êtres spirituels, de banshees, de poltergeists, de fantômes, etc... 

·       Ummah - Ce mot désigne la totalité de la communauté des musulmans, sans distinction de couleur, de race, de langue ou de nationalité.

DealingWithDoubts.jpgDouter de ce que nous croyons et des raisons de nos croyances est naturel. Mieux encore, ce sont souvent ces doutes qui conduisent les gens à embrasser l’Islam. C'est en effet souvent un doute sur la validité de leurs systèmes de croyances qui amène les gens à rechercher d'autres systèmes qu’ils peuvent comprendre et auxquels ils peuvent croire. Il est donc possible d'avoir des doutes sur la religion que tu as choisie ou sur certains de ses aspects, mais la valeur ajoutée de l’Islam est qu'il nous avertit contre les doutes et nous arme à faire face à eux.  L’Islam est souvent décrit comme une "connaissance éclairée" plutôt que comme une foi aveugle. Par conséquent, lorsque des doutes surgissent, nous pouvons y faire face. Les doutes sont une maladie qui peut nuire énormément à notre santé spirituelle si on les laisse prendre de l'importance plutôt que d'y faire face pour ce qu'ils sont: des ruses et des illusions qui nous sont lancées telles des flèches provenant de l'arc de Chaytân.

Chaytân est l’ennemi juré de l’humanité. Tout comme il est capable d'insuffler de mauvaises pensées dans nos cœurs, il est également capable d'emplir nos esprits de doutes, des doutes qui ont pour finalité de causer de l'inquiétude et de la confusion. Parfois, une personne est incapable de faire la distinction entre ce qui est inspiré par Chaytân et ce qui provient d'elle-même. D'autres fois, les pensées sont si effrayantes que nous avons peur de les répéter ou de les examiner, de peur qu'elles nous condamnent, qu'elles nous révèlent être des hypocrites ou être sortis de l'Islam. On devrait complètement ignorer ces pensées et ces doutes, ne pas y réfléchir et chercher refuge auprès d'Allah contre Chaytân. Dis pour cela "a’ûdhu billâhi minach-chaytânir-rajîm" (je cherche refuge auprès d’Allah contre Chaytân le maudit) et implore le pardon.    

Dans la tradition du prophète Muhammad (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) on nous dit que si quelqu'un est éprouvé par le doute dans sa foi, il doit chercher refuge auprès Allah, s'éloigner de ce qui a causé son doute et dire: “Âmantu billâhi wa rusulihi ”, ce qui signifie: "Je crois en Allah et en Ses messagers".[1]

Il n'y a pas d'autre protection contre les dommages que ces doutes peuvent infliger, que celle qui consiste à se tourner vers Allah. Ainsi, lorsque des doutes troublent ton cœur, ton esprit ou ton âme, tourne-toi vers Allah et cherche du réconfort en lui obéissant tout en cherchant à Le satisfaire. Nous trouvons dans la Sunnah du Prophète Muhammad une belle narration prophétique dans laquelle Allah parle directement aux croyants. Ainsi, lorsque des doutes surgissent, recherche la guidée d'Allah seul, reconnais ta dépendance complète et absolue de Sa miséricorde et fais face à ces doutes en étant armé de science et de bonnes œuvres.

“‘Ô Mes serviteurs, Je Me suis interdit l'injustice et l'ai interdite parmi vous, alors ne vous opprimez pas les uns les autres. Ô Mes serviteurs, vous êtes tous égarés, à l'exception de ceux que J'ai guidés, cherchez donc la guidée auprès de Moi et Je vous guiderai. Ô Mes serviteurs, vous avez tous faim à l'exception de ceux que J'ai nourris, demandez-Moi donc de vous nourrir et Je vous nourrirai. Ô Mes serviteurs, vous êtes tous nus, à l'exception de ceux que j'ai vêtus, demandez-Moi donc de vous habiller et Je vous habillerai. Ô Mes serviteurs, vous péchez de nuit et de jour, et Je pardonne tous les péchés, implorez donc Mon pardon et Je vous pardonnerai. Ô Mes serviteurs, vous ne me ferez ni de mal ni de bien. Ô Mes serviteurs, si le premier et le dernier d'entre vous, humain et djinn étiez aussi pieux que le cœur du plus pieux de vos hommes, cela n'augmenterait en rien Mon royaume. Ô Mes serviteurs, si le premier et le dernier d'entre vous, humain et djinn étiez aussi pervers que le cœur du plus méchant de vos hommes, cela ne diminuerait en rien Mon royaume. Ô Mes serviteurs, si le premier et le dernier d'entre vous, humain et djinn vous mettiez debout dans un seul espace et Me sollicitiez, et si Je donnais à chacun ce qu'il demande, cela ne diminuerait pas ce que J'ai, pas plus ce que diminue une aiguille de la mer lorsqu'elle est plongée dedans. Ô Mes serviteurs, ce ne sont que vos œuvres que Je recense pour vous et pour lesquelles Je vous rétribue ensuite, alors que celui qui trouve du bien loue Allah et que celui qui trouve autre chose que du bien ne fasse de reproche qu'à lui-même’”[2]

Ce que Chaytân aime le plus, c'est de réussir à faire sortir celui qui a trouvé la vérité de la voie qu'il a choisie. Il fait de son mieux pour installer le doute et il le fait d'autant mieux en remplissant les espaces dans l’esprit d’une personne lorsque ces espaces ne sont pas déjà remplis par la science authentique. Il est donc important de continuer à rechercher à acquérir la science depuis le berceau jusqu'au tombeau. En d'autres termes, à partir du premier moment où tu as commencé à envisager que l'Islam est la vraie religion jusqu'au moment où tu te retrouveras face à l'ange de la mort.

En raison de notre connaissance limitée, nous ne sommes pas capables de comprendre certains préceptes ou la sagesse contenue dans certaines injonctions, ce qui peut susciter des doutes. Dans de telles situations, il convient de réaffirmer sa foi en revenant aux principes fondamentaux de l’Islam. Comme celui-ci est intellectuellement cohérent, les quelques détails au sujet desquels il peut y avoir des doutes ne devraient pas être problématiques, car nous croyons qu’Allah est Tout-Puissant et Immensément Sage!

En tant que musulmans, nous croyons avec certitude qu'il y a derrière la création de toute chose une sagesse certaine. Parfois, nous la comprenons et parfois non. Notre ignorance de la raison d'une chose ne fait pas disparaître le fait qu’il existe une raison. C’est uniquement à cause de nos propres lacunes que nous sommes incapables de comprendre certaines questions. Cela a été prouvé au fil de notre histoire naturelle: beaucoup de choses dans le passé étaient relativement inconnues, mystérieuses et considérées comme des bizarreries, mais à mesure que la science progressait, la sagesse derrière ces choses là devenait évidente. Prenons l’appendice comme exemple. Il y a quelques années, il n’était considéré que comme un organe inutile du corps, mais maintenant que la science a progressé, la sagesse derrière son existence est devenue évidente.

En un mot, nous n'avons pas été informés de la raison et de la sagesse derrière toute chose. Puis si on a des doutes sur les principes fondamentaux de l'Islam, on doit examiner les preuves de l'authenticité de l'Islam de manière plus détaillée afin de consolider sa foi. 

 De nos jours, nous sommes confrontés à un accès incroyable aux connaissances du monde entier et de nombreux sites et sources tentent malheureusement de diffamer l'Islam en dénaturant les faits, en citant des passages textuels hors contexte, en mentionnant des traditions non avérées et inventées de la Sunnah, ou simplement en forgeant des mensonges contre l'Islam. Il est donc important que tu en apprennes sur l'Islam à partir de sources fiables.

Même les compagnons du Prophète Muhammad étaient perturbés par des pensées négatives et la Sunnah contient de nombreuses preuves qui expliquent que de telles pensées sont normales. 

“Allah a pardonné aux membres de ma Ummah ce qui leur a été insufflé ou ce qui leur passe par l'esprit, pourvu qu'ils ne le traduisent pas en acte ou n'en parlent pas.”[3]

Il est rapporté qu'Abû Hurayrah (qu'Allah soit satisfait de lui) déclara: "Certains compagnons du Messager d'Allah sont venus le voir et lui dirent: "Il y a en nous des pensées trop terribles pour pouvoir les dire. "Il répondit:" Cela vous fait-il vraiment souffrir?". Ils répondirent:"Oui". Il dit alors:" C'est un signe évident de foi".[4]

Ainsi, lorsqu'une personne qui éprouve des doutes se sent mal et affligé à cause de ces pensées, alors elle ne doit pas être trop inquiète ou effrayée, car comme le dit le Prophète Muhammad, ces pensées sont des "signes de foi"! Les savants musulmans affirment que, de la même façon que le voleur ne s'attaque qu'aux maisons contenant des richesses mal défendues, Chaytân ne s'attaque et ne sème de doutes que dans les cœurs qui contiennent la richesse de la vraie foi.

Dieu nous donne une méthode simple et évidente dans le Coran dans la manière de faire face aux doutes. Il dit:

“Demandez donc aux érudits du Livre, si vous ne savez pas.” (Coran, 21:7)

La présence de doutes indique donc une forme d'ignorance qui n'est supprimée que par la connaissance. Plus on s’instruit et on renforce sa foi, plus on est fort pour repousser les doutes persistants.



Notes de bas de page:

[1] Sahîh Muslim.

[2] Sahîh Muslim, At-Tirmidhî & Ibn Mâjah

[3] Sahîh Al-Bukhârî

[4] Sahîh Muslim

Outils de leçon
FaibleMeilleur  Notez le
| More
Laissez-nous un commentaire ou une question

Vous pouvez faire une demande en direct via le chat disponible ici.

Autres leçons de ce niveau5