Langues

Niveaux

Aide en direct via le chat

 

A propos de ce site

Bienvenue sur le nouveau site New Muslims eLearning. Fait pour les nouveaux convertis musulmans qui voudraient apprendre leur nouvelle religion d'une manière simple et ordonnée. Les leçons ici sont organisées en niveaux. Commencez donc par la leçon 1 du niveau 1. Etudiez-la puis répondez à son quiz. Après l'avoir passée, allez à la leçon 2 et ainsi de suite. Meilleurs vœux.

Commencer ici

Il est fortement recommandé de vous inscrire afin que les notes et les progrès du quiz soient sauvegardés. Alors d'abord inscrivez-vous ici, puis commencez par la leçon 1 sous le niveau 1 et à partir de là, passez à la leçon suivante. Étudiez à votre aise. Chaque fois que vous revenez sur ce site, cliquez simplement sur le bouton "Emmène-moi où je suis arrivé" bouton (disponible uniquement pour les utilisateurs enregistrés).

Scènes de la vie du Prophète Ibrâhîm

Description: Scènes de la vie du prophète Ibrâhîm qui nous enseignent des leçons précieuses pouvant être appliquées de nos jours.

ParAisha Stacey (© 2013 NewMuslims.com)

Publié le23 May 2019 - Dernière modification le14 Aug 2014

Imprimé: 4 - Envoyé: 0 - Vu: 277 (moyenne quotidienne: 1)

Catégorie: Leçons > Les croyances islamiques > La vie des autres prophètes


Objectifs:

·       Examiner plusieurs évènements de la vie du Prophète Ibrâhîm (Abraham)

·       Comprendre que la soumission à la volonté d'Allah est une notion très importante dans l'Islam.

·       Savoir qu'Allah accorde la connaissance à qui Il veut et que cela n'est pas conditionné par l'âge.

Termes arabes:

·       Ibrâhîm - le nom arabe d'Abraham.

·       Chaytân - parfois écrit Chaitân ou Chaytaan.  C'est le mot utilisé dans l'Islam et la langue arabe afin de désigner Satan, l'incarnation du mal.

GlimpsesProphetIbrahim.jpgLe Prophète Ibrâhîm était un prophète d'Allah qui eut l'honneur d'être qualifié par Allah de Khalîl-Allâh, ce qui signifie celui qui a été choisi par Dieu pour qu'Il l'aime.

 Au fil de plusieurs chapitres du Coran, il est fait l'éloge d'Ibrâhîm qui est décrit comme un modèle de droiture. Il était un homme dont le caractère est un exemple pour tous les croyants: il était bon, indulgent, courageux et digne de confiance. Allah le décrit comme tel:

Abraham était un guide parfait. Il était soumis à Allah, voué exclusivement à Lui et il n’était point du nombre des associateurs. Il était reconnaissant pour Ses bienfaits et Allah l’avait élu et guidé vers un droit chemin. Nous lui avons donné une belle part ici-bas. Et il sera certes dans l’au-delà du nombre des gens de bien. (Coran 16: 120-122)

Première leçon

Les parents peuvent apprendre de leurs enfants et les vieux des jeunes.

La connaissance et la compréhension ne viennent pas nécessairement avec l'âge, et le simple fait qu'une personne soit plus vieille ne signifie pas qu'elle doit servir d'exemple. La manière dont le prophète Ibrâhîm dialoguait avec son père est un très bon exemple pour un fils qui respecte ses parents, mais réprouve leur mode de vie.

(Rappelle le moment) où Abraham dit à ‘Azar, son père: "Prends-tu des idoles comme divinités? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement évident!" (Coran 6: 74)

Azar, le père d'Ibrâhîm, était un sculpteur d'idoles et donc dès son plus jeune âge, Ibrâhîm était conscient que les idoles ne sont rien d'autre que des morceaux de bois ou de pierre - des objets inanimés qui ne peuvent être d'un quelconque bénéfice ou préjudice. Il trouvait extraordinaire que des gens les adorent en tant que dieux!

Ibrâhîm tenta de convaincre son père que son idolâtrie était invalide et définitivement inutile. Il lui parla d'une voix douce, en se servant de paroles gentilles et il tenta de l'avertir contre les dangers que renferme l'adoration des idoles, mais son père ne manifesta que de la contrariété au début puis de la colère.

Lorsqu’il dit à son père: "Ô mon père, pourquoi adores-tu ce qui n’entend ni ne voit, et ne te profite en rien? Ô mon père, il m’est venu de la science ce que tu n’as pas reçu; suis-moi, donc, je te guiderai sur une voie droite. Ô mon père, n’adore pas le Diable, car le Diable désobéit au Tout Miséricordieux. Ô mon père, je crains qu’un châtiment venant du Tout Miséricordieux ne te touche et que tu ne deviennes un allié du Diable". (45) Il dit: "Ô Ibrâhîm, aurais-tu du dédain pour mes divinités? Si tu ne cesses pas, certes je te lapiderai, éloigne-toi de moi pour bien longtemps". (Coran 19: 42-46)  

L'enfant craignait que son père soit perdu et tombe sous le joug de Chaytân. Il était plus sage que ne laissait apparaitre son âge, mais son père ne l'écouta pas, probablement parce qu'il rejetait l'idée que son fils le guide et l'instruise. Ibrâhîm ne perdit pas son calme, mais répondit plutôt à l'attitude menaçante de son père avec respect et sagesse:

"Paix sur toi", dit Abraham. "J’implorerai mon Seigneur de te pardonner car Il m’a toujours comblé de Ses bienfaits. Je me sépare de vous, ainsi que de ce que vous invoquez, en dehors d’Allah, et j’invoquerai mon Seigneur. J’espère ne pas être malheureux dans mon appel à mon Seigneur". (Coran 19:47-48)

Deuxième leçon

L'Islam est logique.

Du point de vue de l’Islam, le prophète Ibrâhîm n’est considéré ni comme un juif ni comme un chrétien. C'est un prophète qui s'est soumis à Allah et qui est donc un musulman. Dieu nous dit dans le Coran que, dès son plus jeune âge, le prophète Ibrâhîm s'est attelé à  trouver le Seul Dieu digne d'être adoré. Il s'aperçut que les idoles adorées par son peuple, façonnées et sculptées par son père, n'étaient rien d'autre que du bois et de la pierre. Il savait instinctivement que le soleil, la lune et les étoiles n'étaient absolument pas des dieux. L'Islam nous apprend que l'adoration d'Allah est la seule conclusion logique à laquelle peut parvenir une personne qui examine les preuves. C'est exactement ce qu'a fait Ibrâhîm. Il a demanda d'abord aux idoles en bois de répondre lorsqu'il leur parla, puis il les détruisit, puisqu'ils ne pouvaient ni parler ni se protéger. Ensuite, il regarda vers le ciel et tenta de trouver une réponse.

Quand la nuit l’enveloppa, il observa une étoile, et dit: "Voilà mon Seigneur!" Puis, lorsqu’elle disparut, il dit: "Je n’aime pas les choses qui disparaissent". Lorsqu’ensuite il observa la lune se levant, il dit: "Voilà mon Seigneur!" Puis, lorsqu’elle disparut, il dit: "Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés". Lorsqu’ensuite il observa le soleil levant, il dit: "Voilà mon Seigneur! Celui-ci est plus grand". Puis lorsque le soleil disparut, il dit: "Ô mon peuple, je désavoue tout ce que vous associez à Allah. Je tourne mon visage exclusivement vers Celui qui a créé (à partir du néant) les cieux et la terre; et je ne suis point de ceux qui Lui donnent des associés." (Quran 6: 76-79)

Il y a une importante leçon à retenir de cet épisode de la vie du prophète Ibrâhîm. En se servant de sa faculté de déduction, quelqu'un peut facilement voir les signes qui indiquent l'existence d'Allah et que Lui Seul mérite d'être adoré. Le soleil, la lune et les étoiles ne sont pas des dieux mais des signes de Son existence et de Sa grandeur. À travers sa méditation, Ibrâhîm déduisit l'existence et la nature sublime d'Allah.

Troisième leçon

Un véritable croyant est prêt à abandonner n'importe qui ou n'importe quoi pour satisfaire Allah

D'après l'Islam, le prophète Ismaël était le fils ainé du prophète Ibrâhîm. Lorsqu'il devint assez grand pour marcher à côté de son père et lui parler d'homme à homme, Ibrâhîm lui expliqua qu'il vit en rêve qu'il le tuait. Comme les rêves des prophètes sont une forme de révélation, ils sont des commandements provenant d'Allah. En effet, lorsqu'une personne est informée par son père qu'il va la tuer à cause d'un rêve, elle doute de la véracité du rêve et remet en question par la même occasion la santé mentale de celui qui l'a rêvé ! Mais Ismaël connaissait le statut de son père et était de plus un homme pieux, fils d'un père pieux, et les deux s'étaient engagés à se soumettre à Allah. Le Prophète Ibrâhîm emmena son fils à l'endroit où il devait le sacrifier et l'allongea sur le ventre. Pour cette raison, Allah les décrivit en usant des mots les plus beaux, en brossant le tableau de la soumission même, un tableau qui arrache des larmes aux yeux.

Puis quand tous deux se furent soumis (à l’ordre d’Allah) et qu’il(Abraham) l’eut jeté sur le front (Coran 37: 103)

Juste au moment où le couteau d'Abraham allait descendre, une voix l'arrêta

voilà que Nous l’appelâmes : "Ibrâhîm! Tu as confirmé la vision. C’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants". C’était là certes, l’épreuve manifeste. (Coran 37: 104-106)

C'était là l'épreuve la plus dure de toutes, le sacrifice de son fils bienaimé, né après qu'il eut atteint un âge avancé et des années d'attente impatiente d'une progéniture. Dans cette situation, Ibrâhîm démontra qu'il était prêt à sacrifier n'importe quoi pour Allah et c'est pour cette raison qu'il fut désigné comme le meneur de toute l'humanité, celui qu'Allah a béni en faisant de sa progéniture des prophètes. Cette scène mémorable nous enseigne que l'existence d'une personne n'a de sens ou de valeur que si elle sert à satisfaire Allah.

Outils de leçon
FaibleMeilleur  Notez le
| More
Laissez-nous un commentaire ou une question

Vous pouvez faire une demande en direct via le chat disponible ici.

Autres leçons de ce niveau5