Date: Wed, 20 Nov 2019 08:29:54 +0300 Return-Path: phpmailer@islamreligion.com To: you@you.com From: "NewMuslim.com recommander le service" Subject: =?iso-8859-1?Q?Votre_ami_voir_cette_vid=C3=A9o_vous_recommande?= =?iso-8859-1?Q?_:La_croyance_au_Destin_(partie_1_de_2)?= Message-ID: <7e269d83b40ac8b3214f6ce5a0bf1846@www.newmuslims.com> X-Priority: 3 X-Mailer: PHPMailer [version 1.73] X-Original-Sender-IP: 35.175.120.174 MIME-Version: 1.0 Content-Type: multipart/alternative; boundary="b1_7e269d83b40ac8b3214f6ce5a0bf1846" --b1_7e269d83b40ac8b3214f6ce5a0bf1846 Content-Type: text/plain; charset = "aractères=iso-8859-1" Content-Transfer-Encoding: 8bit Level 1 :: Lesson 21 La croyance au Destin (partie 1 de 2) Description: Si tout a été prédestiné par Allah, comment peut-on avoir un libre arbitre? La réponse réside dans cette leçon en deux parties. ParImam Kamil Mufti Publié le19 Jun 2019 - Dernière modification le14 May 2017 Imprimé: 2 - Envoyé: 0 - Vu: 191 (moyenne quotidienne: 1) Catégorie: Leçons > Les croyances islamiques > Les articles de foi Prérequis · Introduction aux Piliers de l'Islam et aux Piliers de la Foi (2 parties). Objectifs · Comprendre l'importance et l'attention particulière que l'Islam accorde à la croyance au destin (Qadr). · Savoir les deux premiers éléments que de la croyance au destin implique. C’est-à-dire savoir que la préconnaissance d’Allah est globale et complète et qu'Allah a tout noté dans la Tablette Préservée. Termes Arabes · Qadr – destin. · Al-Lawh Al-Mahfuz - la Tablette Préservée. Le sixième et dernier pilier de la foi Islamique est la croyance au destin (Qadr en Arabe). Le destin (Qadr) est un pilier de la foi extrêmement important, et les gens de différentes confessions portent un avis différent sur ce sujet depuis longtemps. Le destin est le "mystère caché" d’Allah dont les détails sont impossibles à comprendre pour les êtres humains. Un Musulman doit apprendre la croyance correcte concernant le destin et suivre le conseil du Prophète: « Que celui qui croit en Allah et au Jour Dernier dise du bien ou qu’il se taise ». (Sahih Moslim) En même temps, nous avons reçu suffisamment d’informations sur ce sujet pour que nous puissions être à l’aise, même si nous ne connaissons peut-être pas ses complexités. Pour cette raison, c’est un aspect obligatoire de la foi, et pour souligner l’importance de cette croyance, Ibn Umar, le célèbre Compagnon du Prophète Muhammad, a juré et a dit de ceux qui la niaient : "si l’un d’eux dépensait l’équivalent d’Ouhoud en or pour complaire à Allah, Celui-ci ne l’agréerait pas de sa part aussi longtemps qu’il n’aura pas cru au destin". Ubada bin Samit, un Compagnon du Prophète, était sur le lit de mort quand son fils lui rendit visite et lui demanda: "Père, donne-moi un conseil pour que je puisse le suivre". Ubada a dit: "Aidez-moi à m’assoir. O mon fils, tu ne connaîtras jamais le goût de la foi, et n’atteindras pas la réalité de la connaissance d’Allah que si tu crois au destin, en son bien et en son mal". Alors j'ai dit: "Ô mon père, comment puis-je savoir quel est le bien du destin et quel est son mal?" Il a dit: "Ô mon tendre fils ! Tu ne connaîtras le goût de la foi que lorsque tu sauras que ce qui t’est arrivé ne pouvait te rater et que ce qui t’a raté ne pouvait t’arriver. Certes, j’ai entendu le Messager d’Allah (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) dire : « La première chose qu’Allah a créée est la Plume, à laquelle Il dit : « Écris ! » _« Seigneur ! » répondit la plume « Que dois-je écrire ? » - « Écris » lui dit Allah « les décrets de tout ce qui arrivera jusqu’à l’avènement de l’Heure ! » Ô mon tendre fils ! J’ai aussi entendu le Messager d’Allah (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) dire : celui qui ne croit pas au Destin, bon comme mauvais, Allah le brulera en enfer". Ad-Daylami a dit: « Je me suis rendu auprès de Ubay bin Ka'b (qu'Allah l'agrée) et je lui ai dit: Il est venu quelque chose en moi concernant le destin, informe-moi d'une chose afin qu'Allah fasse partir ceci de mon coeur. Il a dit: « Si Allah châtiait les gens des cieux et de la terre il les châtierait sans être injuste envers eux. Et s'il leur faisait à tous miséricorde, sa miséricorde serait meilleure que leurs actes. Et si tu donnais dans le sentier d'Allah l'équivalent du mont Ouhoud en or, Allah ne l'accepterait pas de toi jusqu'à ce que tu croies au destin et que tu saches que ce qui t'a touché ne pouvait pas te manquer et que ce qui t'a manqué ne pouvait pas te toucher ». Alors il est allé voir Abdullah Ibn Mas’ud qui lui a dit la même chose. Alors il est allé voir Hudthaifah bin al-Yaman[1] qui lui a dit la même chose. Il est allé voir Zayd bin Thabit, qui lui a également raconté la même chose.[2] Qu’est-ce que la croyance au destin (Qadr) que ces grands compagnons considéraient comme le salut du feu? En quoi doit-on croire exactement? (1) La Préconnaissance d’Allah est globale et complète (2) Allah a tout inscrit dans la Tablette Préservée. (3) La volonté d’Allah s’accomplit toujours et Sa capacité est parfaite. (4)Allah a tout créé. (1) La Préconnaissance d’Allah est Globale et Complète Le premier élément nécessaire est de croire à la préconnaissance inévitable d’Allah. Allah sait ce que les créatures vont faire, englobant tout par sa connaissance. Il connaît tout ce qui existe, en globalité et en totalité par son éternelle préconnaissance. Il connaît Ses prochains actes et ceux de Ses esclaves. Il connaît leur état, leur obéissance et leur désobéissance, leur subsistance, leur durée de vie, leurs succès et leurs échecs et tous leurs mouvements. Avant qu'il les ait créés, et même avant qu'il ait créé les cieux et la terre, Allah savait exactement qui entrera au Paradis et qui demeurera en Enfer. « Rien, vraiment, ne se cache d'Allah de ce qui existe sur la terre ou dans le ciel ». (Coran 3:5) « Ne sais-tu pas qu'Allah sait ce qu'il y a dans le ciel et sur la terre? ». (Coran 22:70) Quiconque nie cela, nie la perfection d’Allah, parce que le contraire de la connaissance est soit l’ignorance soit l’oubli. Cela voudrait dire qu'Allah se serait trompé dans sa connaissance préalable des évènements à venir et qu'Il ne serait plus Omniscient. Les deux sont des défauts dont Allah est exempt. Quand Pharaon demanda à Moïse: « Qu'en est-il donc des générations anciennes?» dit Pharaon. Moïse dit: «La connaissance de leur sort est auprès de mon Seigneur, dans un livre. Mon Seigneur [ne commet] ni erreur ni oubli ». (Coran 20:51, 52) Allahconnaît l'avenir et n'oublie rien du passé. (2) Allah a tout inscrit dans la Tablette Préservée. Le deuxième élément nécessaire est qu'Allah ainscrittout ce qui se passera jusqu'au Jour du Jugement dans Al-Lawh Al-Mahfuz (la Tablette Préservée). Les durées de vie de tous les êtres humains sont écrites ainsi que la répartition de leur subsistance. La sélection et la condamnation éternelles ont été écrites pour toute l'humanité avant sa création. Ils disposent d'un libre arbitre, et quand ils accomplissent un actequelconque, celui-ciest écrit [dans la Tablette Préservée]. Tout ce qui est créé ou se produit dans l'univers est conforme à ce qui y est écrit. Allah a dit: « Ne sais-tu pas qu'Allah sait ce qu'il y a dans le ciel et sur la terre? Tout cela est dans un Livre, et cela est pour Allah bien facile ». (Coran 22:70) Parfois, le pécheur tente de justifier le péché en disant: «J'ai commis ce péché parce qu'il a été écrit». Son erreur est de penser que la simple écriture [de ses actes] lui enlève son libre arbitre et implique qu'il n'avait pas le choix dans ses actes! La réponse à de telles personnes est: «Non. C'est parce que tu l'as fait, que c'est écrit. ». Cela veut dire qu'il était libre de choisir. Ce qui est écrit était simplement le choix qu'il prendrait, révélé à Allah par Sa préconnaissance, sans nier son libre arbitre. Notes de bas de page: [1] Ce sont tous des compagnons du Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège). [2] Imam Ahmad dans ses livres Musnad et Abu Dawud. L'adresse internet de cet article:https://www.newmuslims.com/fr/lessons/30/la-croyance-au-destin-partie-1-de-2/Droits d'auteur© 2011-2012 NewMuslims.com. Tous les droits sont réservés. --b1_7e269d83b40ac8b3214f6ce5a0bf1846 Content-Type: text/html; charset = "aractères=iso-8859-1" Content-Transfer-Encoding: 8bit

La croyance au Destin (partie 1 de 2)

Description: Si tout a été prédestiné par Allah, comment peut-on avoir un libre arbitre? La réponse réside dans cette leçon en deux parties.

ParImam Kamil Mufti

Publié le19 Jun 2019 - Dernière modification le14 May 2017

Imprimé: 2 - Envoyé: 0 - Vu: 191 (moyenne quotidienne: 1)

Catégorie: Leçons > Les croyances islamiques > Les articles de foi


Prérequis

·       Introduction aux Piliers de l'Islam et aux Piliers de la Foi (2 parties).

Objectifs

·       Comprendre l'importance et l'attention particulière que l'Islam accorde à la croyance au destin (Qadr).

·       Savoir les deux premiers éléments que de la croyance au destin implique. C’est-à-dire savoir que la préconnaissance d’Allah est globale et complète et qu'Allah a tout noté dans la Tablette Préservée.

Termes Arabes

·       Qadr – destin.

·       Al-Lawh Al-Mahfuz - la Tablette Préservée.

Le sixième et dernier pilier de la foi Islamique est la croyance au destin (Qadr en Arabe). Le destin (Qadr) est un pilier de la foi extrêmement important, et les gens de différentes confessions portent un avis différent sur ce sujet depuis longtemps. 

Le destin est le "mystère caché" d’Allah dont les détails sont impossibles à comprendre pour les êtres humains. Un Musulman doit apprendre la croyance correcte concernant le destin et suivre le conseil du Prophète:

« Que celui qui croit en Allah et au Jour Dernier dise du bien ou qu’il se taise ». (Sahih Moslim)

En même temps, nous avons reçu suffisamment d’informations sur ce sujet pour que nous puissions être à l’aise, même si nous ne connaissons peut-être pas ses complexités. Pour cette raison, c’est un aspect obligatoire de la foi, et pour souligner l’importance de cette croyance, Ibn Umar, le célèbre Compagnon du Prophète Muhammad, a juré et a dit de ceux qui la niaient : "si l’un d’eux dépensait l’équivalent d’Ouhoud en or pour complaire à Allah, Celui-ci ne l’agréerait pas de sa part aussi longtemps qu’il n’aura pas cru au destin".

Ubada bin Samit, un Compagnon du Prophète, était sur le lit de mort quand son fils lui rendit visite et lui demanda:

"Père, donne-moi un conseil pour que je puisse le suivre".

Ubada a dit:

 "Aidez-moi à m’assoir. O mon fils, tu ne connaîtras jamais le goût de la foi, et n’atteindras pas la réalité de la connaissance d’Allah que si tu crois au destin, en son bien et en son mal".

Alors j'ai dit:

"Ô mon père, comment puis-je savoir quel est le bien du destin et quel est son mal?"

Il a dit:

"Ô mon tendre fils ! Tu ne connaîtras le goût de la foi que lorsque tu sauras que ce qui t’est arrivé ne pouvait te rater et que ce qui t’a raté ne pouvait t’arriver. Certes, j’ai entendu le Messager d’Allah (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) dire : « La première chose qu’Allah a créée est la Plume, à laquelle Il dit : « Écris ! » _« Seigneur ! » répondit la plume « Que dois-je écrire ? » - « Écris » lui dit Allah « les décrets de tout ce qui arrivera jusqu’à l’avènement de l’Heure ! » Ô mon tendre fils ! J’ai aussi entendu le Messager d’Allah (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) dire : celui qui ne croit pas au Destin, bon comme mauvais, Allah le brulera en enfer".

Ad-Daylami a dit: 

« Je me suis rendu auprès de Ubay bin Ka'b (qu'Allah l'agrée) et je lui ai dit: Il est venu quelque chose en moi concernant le destin, informe-moi d'une chose afin qu'Allah fasse partir ceci de mon coeur. Il a dit: « Si Allah châtiait les gens des cieux et de la terre il les châtierait sans être injuste envers eux. Et s'il leur faisait à tous miséricorde, sa miséricorde serait meilleure que leurs actes. Et si tu donnais dans le sentier d'Allah l'équivalent du mont Ouhoud en or, Allah ne l'accepterait pas de toi jusqu'à ce que tu croies au destin et que tu saches que ce qui t'a touché ne pouvait pas te manquer et que ce qui t'a manqué ne pouvait pas te toucher ».

Alors il est allé voir Abdullah Ibn Mas’ud qui lui a dit la même chose. Alors il est allé voir Hudthaifah bin al-Yaman[1]  qui lui a dit la même chose. Il est allé voir Zayd bin Thabit, qui lui a également raconté la même chose.[2]  

Qu’est-ce que la croyance au destin (Qadr) que ces grands compagnons considéraient comme le salut du feu? En quoi doit-on croire exactement?

(1)  La Préconnaissance d’Allah est globale et complète

(2)  Allah a tout inscrit dans la Tablette Préservée.

(3)  La volonté d’Allah s’accomplit toujours et Sa capacité est parfaite.

(4)  Allah a tout créé.

(1)    La Préconnaissance d’Allah est Globale et Complète

Le premier élément nécessaire est de croire à la préconnaissance inévitable d’Allah. Allah sait ce que les créatures vont faire, englobant tout par sa connaissance. Il connaît tout ce qui existe, en globalité et en totalité par son éternelle préconnaissance. Il connaît Ses prochains actes et ceux de Ses esclaves. Il connaît leur état, leur obéissance et leur désobéissance, leur subsistance, leur durée de vie, leurs succès et leurs échecs et tous leurs mouvements. Avant qu'il les ait créés, et même avant qu'il ait créé les cieux et la terre, Allah savait exactement qui entrera au Paradis et qui demeurera en Enfer.

« Rien, vraiment, ne se cache d'Allah de ce qui existe sur la terre ou dans le ciel ». (Coran 3:5)

« Ne sais-tu pas qu'Allah sait ce qu'il y a dans le ciel et sur la terre? ». (Coran 22:70)

Quiconque nie cela, nie la perfection d’Allah, parce que le contraire de la connaissance est soit l’ignorance soit l’oubli. Cela voudrait dire qu'Allah se serait trompé dans sa connaissance préalable des évènements à venir et qu'Il ne serait plus Omniscient. Les deux sont des défauts dont Allah est exempt. Quand Pharaon demanda à Moïse:

« Qu'en est-il donc des générations anciennes?» dit Pharaon.

Moïse dit: «La connaissance de leur sort est auprès de mon Seigneur, dans un livre. Mon Seigneur [ne commet] ni erreur ni oubli ». (Coran 20:51, 52)

Allah connaît l'avenir et n'oublie rien du passé. 

(2)    Allah a tout inscrit dans la Tablette Préservée.

Le deuxième élément nécessaire est qu'Allah a inscrit tout ce qui se passera jusqu'au Jour du Jugement dans Al-Lawh Al-Mahfuz (la Tablette Préservée). Les durées de vie de tous les êtres humains sont écrites ainsi que la répartition de leur subsistance. La sélection et la condamnation éternelles ont été écrites pour toute l'humanité avant sa création. Ils disposent d'un libre arbitre, et quand ils accomplissent un acte quelconque, celui-ci est écrit [dans la Tablette Préservée]. 

Tout ce qui est créé ou se produit dans l'univers est conforme à ce qui y est écrit. Allah a dit:

« Ne sais-tu pas qu'Allah sait ce qu'il y a dans le ciel et sur la terre? Tout cela est dans un Livre, et cela est pour Allah bien facile ». (Coran 22:70)

Parfois, le pécheur tente de justifier le péché en disant: «J'ai commis ce péché parce qu'il a été écrit». Son erreur est de penser que la simple écriture [de ses actes] lui enlève son libre arbitre et implique qu'il n'avait pas le choix dans ses actes! La réponse à de telles personnes est: «Non. C'est parce que tu l'as fait, que c'est écrit. ». Cela veut dire qu'il était libre de choisir. Ce qui est écrit était simplement le choix qu'il prendrait, révélé à Allah par Sa préconnaissance, sans nier son libre arbitre. 


Notes de bas de page:

[1] Ce sont tous des compagnons du Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège).

[2] Imam Ahmad dans ses livres Musnad et Abu Dawud.

--b1_7e269d83b40ac8b3214f6ce5a0bf1846--