Date: Wed, 20 Nov 2019 21:27:22 +0300 Return-Path: phpmailer@islamreligion.com To: you@you.com From: "NewMuslim.com recommander le service" Subject: =?iso-8859-1?Q?Votre_ami_voir_cette_vid=C3=A9o_vous_recommande?= =?iso-8859-1?Q?_:R=C3=A9v=C3=A9ler_la_Nouvelle_=C3=A0_la_Famil?= =?iso-8859-1?Q?le_(partie_2_de_2)?= Message-ID: <4280b091f76d9f45392ff53ae0ee344e@www.newmuslims.com> X-Priority: 3 X-Mailer: PHPMailer [version 1.73] X-Original-Sender-IP: 3.92.92.168 MIME-Version: 1.0 Content-Type: multipart/alternative; boundary="b1_4280b091f76d9f45392ff53ae0ee344e" --b1_4280b091f76d9f45392ff53ae0ee344e Content-Type: text/plain; charset = "aractères=iso-8859-1" Content-Transfer-Encoding: 8bit Level 1 :: Lesson 12 Révéler la Nouvelle à la Famille (partie 2 de 2) Description: Une leçon en deux parties contenant des conseils pratiques pour les nouveaux convertis à l'islam confrontés au défi de révéler aux nouveaux amis et à leur famille la nouvelle de leur foi. Partie 2: Cette leçon insiste beaucoup sur la façon de traiter les parents et de maintenir leur respect tout en leur annonçant la nouvelle. ParNewMuslims.com Publié le19 Jun 2019 - Dernière modification le27 Apr 2017 Imprimé: 2 - Envoyé: 0 - Vu: 192 (moyenne quotidienne: 1) Catégorie: Leçons > L'interaction sociale > La communauté musulmane Objectifs · Apprécier les droits des parents en Islam. · Connaître les limites de l'obéissance aux parents. · Apprendre comment s'occuper des parents et les respecter tout en leur annonçant la nouvelle. · Gagner en courage face aux défis de la vie en s'appuyant sur des narrations Prophétiques. Termes Arabes · Hadith - (plural – ahadith) est une information ou une histoire. En Islam, il s'agit d'un récit narratif des paroles et des actions du Prophète Muhammad et de ses compagnons. Les droits des Parents Premièrement, c’est bien de connaître les droits de vos parents en Islam, car même les parents non musulmans ont de grands droits sur vous. Allah dit: «Et Nous avons enjoint à l'homme de la bonté envers ses père et mère» (Coran 46:15) Pourquoi les parents sont-ils importants ? Être bon envers les parents en Islam est considéré comme une obéissance à Allah et à Son messager, et sera donc récompensé dans l'au-delà. Les respecter et leur obéir est une façon de leur montrer de la gratitude pour les sacrifices qu’ils ont faits et le soin qu’ils ont pris en vous éduquant. Les respecter et les honorer développent l'amitié et l'amour, ce qui est aujourd'hui,plus que jamais,extrêmement important, car ils peuvent avoir l'impression que vous les avez rejetés dans votre nouveau style de vie. Rappelez-vous qu'obéir à vos parents et les honorer est un moyen d'entrer au Paradis et que, si vous vous comportez bien envers vos parents, vos propres enfants le feront aussi envers vous, si Allah le veut. Comment pouvez-vous être gentil avec eux? Obéissez-leur, respectez-les, baissez la voix en leur présence, souriez, soyez humbles, ne montrez pas votre mécontentement envers eux, servez-les, répondez à leurs souhaits, consultez-les, écoutez ce qu'ils disent, et ne soyez pas obstinés envers eux. Rendez-leur également visite, passez du temps avec eux, offrez-leur des cadeaux, remerciez-les de vous avoir élevé et de vous avoir traité avec bonté quand vous étiez petit. Surtout, priez pour qu'ils soient guidés. Cependant, il y a des limites à leur obéissance. Allah dit: « Et si tous deux te forcent à M'associer ce dont tu n'as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. Vers Moi, ensuite, est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez». (Coran 31:15) Les parents ne doivent pas être obéis s'ils vous demandent de désobéir à Allah ou à Son messager et de violer les enseignements de l'Islam. Si vous êtes confronté à une situation dans laquelle vous pourriez être impliqué dans quelque chose que l'Islam interdit, essayez de le contourner. S'ils servent du jambon pour le dîner, essayez de leur dire que vous n'avez pas envie de manger ou quelque chose du genre. Dans tous les cas, essayez autant que possible de ne pas les offenser. Lorsque vous estimez que le moment est opportun et que vous souhaitez entamer un dialogue avec vos parents concernant votre acceptation de l'islam, trouvez des raisons de les remercier, en particulier des souvenirs du passé. Dites-leur quel enfant terrible vous avez dû être et à quel point vous vous sentez mal de les avoir autant dérangés. Expliquez-leur clairement pourquoi vous avez choisi l'Islam. Dites-leur que votre relation avec eux est toujours intacte. Veillez à ne pas vous lancer dans un débat religieux tel que «ma religion contre votre religion» avec vos parents ou qui que ce soit. S'ils vous «jugent», vous insultent ou expriment des sentiments «anti-Islamiques», ne soyez pas gênés et ne vous vous sentez pas humilié face à votre décision d'être musulman. Rappelez-vous le «don» de patience et laissez-le aller. Gagnez en force grâce aux prières mentionnées auparavant. S'ils expriment leur appréhension ou leurs peurs, adressez-vous à eux en vous basant sur ce que vous savez jusqu'à présent de l'Islam. Excusez-vous s'ils posent des questions auxquelles vous n'avez pas de réponses. Réalisez que vous apprenez encore votre religion. N'essayez pas de les «convertir» ou de prouver que vous avez raison et qu'ils ont tort. Essayez autant que possible de dissiper toute crainte qu'ils pourraient avoir à propos de l'Islam ou de votre acceptation. Il est bien de clore toute conversation en leur faisant savoir que vous les aimez et que vous prierez pour eux. Quelques bons cadeaux les inciteront également à écouter et constitueront un exemple de la générosité musulmane, ce qui pourrait les inciter à envisager de se convertir eux-mêmes. En les traitant de la meilleure façon possible, ils se sentiront comme si vous étiez le meilleur de leurs connaissances, et que vous avez une bonne intention et que vous désirez le bien pour eux. Rappelez-vous que le changement vient progressivement. Peu de choses restent intactes au fil du temps, et la plupart retrouveront leur relation avec vous après que votre conversion à l'Islam ait causé des tensions entre vous. Certains, grâce à Allah, se joindront à vous. Votre relation évoluera avec le temps. Cela dépend de vous. L'action a plus de poids que les mots. Soyez optimiste, persistant et convivial dans votre relation avec eux. Voici une belle histoire de l’un des Compagnons du Prophète Muhammad. Abu Horaira a dit: «J’appelais ma mère à l'Islam alors qu'elle était associatrice. Un jour je l'ai appelé à l'Islam et elle m'a fait entendre sur le Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) ce que je déteste. Je me suis rendu auprès du Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) alors que je pleurais. J'ai dit: Ô Messager d'Allah! J'appelle ma mère à l'Islam mais elle refuse. Aujourd'hui je l'y ait invité et alors elle m'a fait entendre te concernant ce que je déteste. Ainsi, invoque Allah pour qu'il guide la mère de Abou Horaira. Le Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) a dit: « Ô Allah! Guide la mère de Abou Horaira ! ». Alors je suis sorti heureux suite à l'invocation du Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) et une fois arrivé à la porte je l'ai trouvé fermée. Ma mère a entendu le bruit de mes pas et elle a dit: Reste à ta place ô Abou Horaira ! J'ai entendu le bruit que fait l'eau. Elle a fait le ghousl, a mis sa robe et son voile et a ouvert la porte puis a dit: Ô Abou Horaira ! J'atteste qu'il n'y a de divinité digne d'adoration qu'Allah et j'atteste que Mohamed est le serviteur d'Allah et son Messager.Alors je suis retourné auprès du Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) en pleurant de joie et j'ai dit: Ô Messager d'Allah! Reçois la bonne nouvelle, certes Allah a exaucé ton invocation et a guidé la mère de Abou Horaira ! Le Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) a loué Allah, lui a fait des éloges et a prononcé des paroles de bien. J'ai dit: Ô Messager d'Allah! Invoque Allah pour que ses serviteurs croyants nous aiment moi et ma mère et pour que nous les aimions également. Alors le Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) a dit: « Ô Allah! Fais que ton serviteur-ci et sa mère soient aimés par tes serviteurs croyants et qu’eux aiment les croyants également ».Ainsi il n'y a pas un croyant qui a été créé et a entendu parler de moi ou m'a vu sans qu'il ne m'aime ». (Sahih Al-Boukhari)AhadithDivers Je terminerai par quelques belles narrations Prophétiques qui vous donneront la force de faire preuve d'un courage spirituel face aux défis de la vie réelle. Le Prophète a utilisé le Paradis pour encourager ses Compagnons à rester fermes. Le Messager d’Allah est passé devant Yassir, sa femme et ‘Ammar, son fils, alors qu’ils étaient torturés par les païens de La Mecque et a déclaré: « Patience, Ô famille de Yassir, votre rendez-vous est le Paradis... ». (al-Hakim) Le Messager d'Allah (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège), a dit: « L'image de ce bas monde en comparaison de l'autre est à l'image de celui d'entre vous qui plonge son doigt dans la mer : qu'il voie donc ce qu'il en retire avec son doigt ». (Sahih Moslim) Le Prophète disait: “Ô Allah, il n'y a pas de vie à part la vie du monde à venir »” (SahihAl-Boukhari, SahihMoslim) Le Messager d'Allah a dit: “« Le jour de la Résurrection, on fera venir d’entre les gens de l’Enfer celui qui aura le plus joui de la vie ici-bas. On le plongera alors une seule fois dans le Feu et on lui dira : « Ô fils d’Adam ! As-tu jamais connu quelque bien ? As-tu jamais rencontré quelques bienfaits ? ». Il dira : « Non, par Allah, répondra-t-il ». Puis on fera venir celui des gens du Paradis qui aura connu la vie la plus misérable dans ce bas monde et on le plongera une seule fois dans la Paradis. On lui dira alors : « Ô fils d’Adam ! As-tu jamais connu quelque misère ? As-tu jamais rencontré la gêne ? ». Il répondra : « Non, par Allah ! Je n’ai jamais connu la misère et je n’ai jamais rencontré la gêne ».(SahihMoslim) L'adresse internet de cet article:https://www.newmuslims.com/fr/lessons/22/ra-c-va-c-ler-la-nouvelle-a-la-famille-partie-2-de-2/Droits d'auteur© 2011-2012 NewMuslims.com. Tous les droits sont réservés. --b1_4280b091f76d9f45392ff53ae0ee344e Content-Type: text/html; charset = "aractères=iso-8859-1" Content-Transfer-Encoding: 8bit

Révéler la Nouvelle à la Famille (partie 2 de 2)

Description: Une leçon en deux parties contenant des conseils pratiques pour les nouveaux convertis à l'islam confrontés au défi de révéler aux nouveaux amis et à leur famille la nouvelle de leur foi. Partie 2: Cette leçon insiste beaucoup sur la façon de traiter les parents et de maintenir leur respect tout en leur annonçant la nouvelle.

ParNewMuslims.com

Publié le19 Jun 2019 - Dernière modification le27 Apr 2017

Imprimé: 2 - Envoyé: 0 - Vu: 192 (moyenne quotidienne: 1)

Catégorie: Leçons > L'interaction sociale > La communauté musulmane


Objectifs

·       Apprécier les droits des parents en Islam.

·       Connaître les limites de l'obéissance aux parents.

·       Apprendre comment s'occuper des parents et les respecter tout en leur annonçant la nouvelle.

·       Gagner en courage face aux défis de la vie en s'appuyant sur des narrations Prophétiques.

Termes Arabes

·       Hadith - (plural – ahadith) est une information ou une histoire. En Islam, il s'agit d'un récit narratif des paroles et des actions du Prophète Muhammad et de ses compagnons.

Les droits des Parents

Premièrement, c’est bien de connaître les droits de vos parents en Islam, car même les parents non musulmans ont de grands droits sur vous. Allah dit:

«Et Nous avons enjoint à l'homme de la bonté envers ses père et mère» (Coran 46:15)

Pourquoi les parents sont-ils importants ?

Être bon envers les parents en Islam est considéré comme une obéissance à Allah et à Son messager, et sera donc récompensé dans l'au-delà. Les respecter et leur obéir est une façon de leur montrer de la gratitude pour les sacrifices qu’ils ont faits et le soin qu’ils ont pris en vous éduquant. Les respecter et les honorer développent l'amitié et l'amour, ce qui est aujourd'hui, plus que jamais, extrêmement important, car ils peuvent avoir l'impression que vous les avez rejetés dans votre nouveau style de vie. Rappelez-vous qu'obéir à vos parents et les honorer est un moyen d'entrer au Paradis et que, si vous vous comportez bien envers vos parents, vos propres enfants le feront aussi envers vous, si Allah le veut.

Comment pouvez-vous être gentil avec eux? Obéissez-leur, respectez-les, baissez la voix en leur présence, souriez, soyez humbles, ne montrez pas votre mécontentement envers eux, servez-les, répondez à leurs souhaits, consultez-les, écoutez ce qu'ils disent, et ne soyez pas obstinés envers eux. Rendez-leur également visite, passez du temps avec eux, offrez-leur des cadeaux, remerciez-les de vous avoir élevé et de vous avoir traité avec bonté quand vous étiez petit. Surtout, priez pour qu'ils soient guidés.

Cependant, il y a des limites à leur obéissance. Allah dit:

« Et si tous deux te forcent à M'associer ce dont tu n'as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. Vers Moi, ensuite, est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez». (Coran 31:15)

Les parents ne doivent pas être obéis s'ils vous demandent de désobéir à Allah ou à Son messager et de violer les enseignements de l'Islam. Si vous êtes confronté à une situation dans laquelle vous pourriez être impliqué dans quelque chose que l'Islam interdit, essayez de le contourner. S'ils servent du jambon pour le dîner, essayez de leur dire que vous n'avez pas envie de manger ou quelque chose du genre. Dans tous les cas, essayez autant que possible de ne pas les offenser.

Lorsque vous estimez que le moment est opportun et que vous souhaitez entamer un dialogue avec vos parents concernant votre acceptation de l'islam, trouvez des raisons de les remercier, en particulier des souvenirs du passé. Dites-leur quel enfant terrible vous avez dû être et à quel point vous vous sentez mal de les avoir autant dérangés. Expliquez-leur clairement pourquoi vous avez choisi l'Islam. Dites-leur que votre relation avec eux est toujours intacte.

Veillez à ne pas vous lancer dans un débat religieux tel que «ma religion contre votre religion» avec vos parents ou qui que ce soit. S'ils vous «jugent», vous insultent ou expriment des sentiments «anti-Islamiques», ne soyez pas gênés et ne vous vous sentez pas humilié face à votre décision d'être musulman. Rappelez-vous le «don» de patience et laissez-le aller. Gagnez en force grâce aux prières mentionnées auparavant.

S'ils expriment leur appréhension ou leurs peurs, adressez-vous à eux en vous basant sur ce que vous savez jusqu'à présent de l'Islam. Excusez-vous s'ils posent des questions auxquelles vous n'avez pas de réponses. Réalisez que vous apprenez encore votre religion. N'essayez pas de les «convertir» ou de prouver que vous avez raison et qu'ils ont tort. Essayez autant que possible de dissiper toute crainte qu'ils pourraient avoir à propos de l'Islam ou de votre acceptation. Il est bien de clore toute conversation en leur faisant savoir que vous les aimez et que vous prierez pour eux. Quelques bons cadeaux les inciteront également à écouter et constitueront un exemple de la générosité musulmane, ce qui pourrait les inciter à envisager de se convertir eux-mêmes. En les traitant de la meilleure façon possible, ils se sentiront comme si vous étiez le meilleur de leurs connaissances, et que vous avez une bonne intention et que vous désirez le bien pour eux.

Rappelez-vous que le changement vient progressivement. Peu de choses restent intactes au fil du temps, et la plupart retrouveront leur relation avec vous après que votre conversion à l'Islam ait causé des tensions entre vous. Certains, grâce à Allah, se joindront à vous. Votre relation évoluera avec le temps. Cela dépend de vous. L'action a plus de poids que les mots. Soyez optimiste, persistant et convivial dans votre relation avec eux. Voici une belle histoire de l’un des Compagnons du Prophète Muhammad. Abu Horaira a dit:

«J’appelais ma mère à l'Islam alors qu'elle était associatrice. Un jour je l'ai appelé à l'Islam et elle m'a fait entendre sur le Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) ce que je déteste. Je me suis rendu auprès du Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) alors que je pleurais. J'ai dit: Ô Messager d'Allah! J'appelle ma mère à l'Islam mais elle refuse. Aujourd'hui je l'y ait invité et alors elle m'a fait entendre te concernant ce que je déteste. Ainsi, invoque Allah pour qu'il guide la mère de Abou Horaira. Le Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) a dit: « Ô Allah! Guide la mère de Abou Horaira ! ».

Alors je suis sorti heureux suite à l'invocation du Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) et une fois arrivé à la porte je l'ai trouvé fermée. Ma mère a entendu le bruit de mes pas et elle a dit: Reste à ta place ô Abou Horaira ! J'ai entendu le bruit que fait l'eau. Elle a fait le ghousl, a mis sa robe et son voile et a ouvert la porte puis a dit: Ô Abou Horaira ! J'atteste qu'il n'y a de divinité digne d'adoration qu'Allah et j'atteste que Mohamed est le serviteur d'Allah et son Messager. 

Alors je suis retourné auprès du Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) en pleurant de joie et j'ai dit: Ô Messager d'Allah! Reçois la bonne nouvelle, certes Allah a exaucé ton invocation et a guidé la mère de Abou Horaira ! Le Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) a loué Allah, lui a fait des éloges et a prononcé des paroles de bien. J'ai dit: Ô Messager d'Allah! Invoque Allah pour que ses serviteurs croyants nous aiment moi et ma mère et pour que nous les aimions également. Alors le Prophète (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège) a dit: « Ô Allah! Fais que ton serviteur-ci et sa mère soient aimés par tes serviteurs croyants et qu’eux aiment les croyants également ». Ainsi il n'y a pas un croyant qui a été créé et a entendu parler de moi ou m'a vu sans qu'il ne m'aime ».

(Sahih Al-Boukhari)

 Ahadith Divers

Je terminerai par quelques belles narrations Prophétiques qui vous donneront la force de faire preuve d'un courage spirituel face aux défis de la vie réelle.

Le Prophète a utilisé le Paradis pour encourager ses Compagnons à rester fermes. Le Messager d’Allah est passé devant Yassir, sa femme et ‘Ammar, son fils, alors qu’ils étaient torturés par les païens de La Mecque et a déclaré:

« Patience, Ô famille de Yassir, votre rendez-vous est le Paradis... ».  (al-Hakim)

Le Messager d'Allah (Qu’Allah le couvre d’éloges et le protège), a dit:

« L'image de ce bas monde en comparaison de l'autre est à l'image de celui d'entre vous qui plonge son doigt dans la mer : qu'il voie donc ce qu'il en retire avec son doigt ». (Sahih Moslim)

Le Prophète disait:

“Ô Allah, il n'y a pas de vie à part la vie du monde à venir »” (Sahih Al-Boukhari, Sahih Moslim)

Le Messager d'Allah a dit:

“« Le jour de la Résurrection, on fera venir d’entre les gens de l’Enfer celui qui aura le plus joui de la vie ici-bas. On le plongera alors une seule fois dans le Feu et on lui dira : « Ô fils d’Adam ! As-tu jamais connu quelque bien ? As-tu jamais rencontré quelques bienfaits ? ». Il dira : « Non, par Allah, répondra-t-il ». Puis on fera venir celui des gens du Paradis qui aura connu la vie la plus misérable dans ce bas monde et on le plongera une seule fois dans la Paradis. On lui dira alors : « Ô fils d’Adam ! As-tu jamais connu quelque misère ? As-tu jamais rencontré la gêne ? ». Il répondra : « Non, par Allah ! Je n’ai jamais connu la misère et je n’ai jamais rencontré la gêne ».  (Sahih Moslim)

--b1_4280b091f76d9f45392ff53ae0ee344e--